Sommaire
Article publié le 02/03/2022 à 01:00 | Lu 2007 fois

Seniors et sexualité : qu'en est-il vraiment ?




Contrairement à ce que certains pourraient penser, la libido ne prend pas sa retraite à 60 ans. Le sexe serait même une véritable source de bonheur après cet âge, selon une étude menée par l’Institut BVA. On vous propose de faire le point sur le sujet dans cet article.


Le sexe et la santé quand on est un senior
Avoir un âge avancé ne veut pas dire qu’on ne peut plus avoir une vie sexuelle épanouie, au contraire. Cela présente des avantages pour la santé, notamment par la libération d’endorphines. Elles agissent alors comme un analgésique et contribuent à réduire l’anxiété.
 
Chez les hommes, des hormones de testostérones et de croissance sont créées, ce qui aide à solidifier les os et à muscler le corps. Ayez aussi dans un coin de la tête que les personnes âgées ayant des relations sexuelles seront moins susceptibles d’avoir de problèmes, à la fois sur le plan physique et mental.
 
Pour autant, il est possible que des gènes soient ressenties lors de l’acte. Dans ce cas, il ne faut pas hésiter à consulter un professionnel de la santé.
 
Quid des maladies sexuellement transmissibles et des sextoys
Attention, prendre de l’âge ne signifie pas que vous n’attraperez pas de maladies sexuellement transmissibles, les « fameuses » MST. Si vous débutez une nouvelle relation, veillez donc à vous protéger, en utilisant des préservatifs. De cette façon, vous protégerez votre partenaire, mais vous vous protégerez également !
 
En couple ou en solo, tout un chacun est en droit d’utiliser un sextoy et il n’y a pas d’âge limite pour cela. Les seniors seraient d’ailleurs ouverts à cette idée, notamment les femmes qui n’ont plus le souci de leurs règles, ni des enfants.
 
Ce type d’accessoires, qu'il est possible de trouver chez Sinful par exemple, permet de se découvrir et de se procurer du plaisir. Il est d’ailleurs probable que la sexualité devienne plus épanouissante, puisqu’un sextoy représente un moyen de découvrir les zones érogènes de son corps.
 
Ménopause ne veut pas dire fin du désir
Du côté des femmes, ménopause ne rime pas forcément avec disparition du désir, bien que les bouleversements hormonaux puissent avoir des répercussions sur la libido. Mais il faut savoir que les hormones ne sont pas les seules en cause lorsque le désir n’est plus là.
 
La fatigue, ou encore le stress peuvent aussi avoir un impact. Alors certes, il se peut que les désirs et les attentes ne soient plus les mêmes qu’à vingt ans, mais il faut savoir que les orgasmes et les sensations peuvent être tout aussi intenses.
 
Une lubrification naturelle moins importante
La lubrification naturelle, quant à elle, devient moins importante à mesure qu’une femme prendra de l’âge.

L’acte de pénétration peut donc s’avérer plus complexe et la solution reste d’utiliser un lubrifiant. Grâce à ce produit, une femme aura plus de facilité pour se réinventer face aux changements corporels qu’elle est en train de connaître.
 
Pour conclure, à la différence de ce que la majorité des personnes pourraient penser, les seniors se considèrent comme tel à partir de 75 ans et non 65 ans. Et contrairement aux croyances, les anciens ne sont pas forcément plus inactifs ou solitaires. La plupart ont une vision positive de leur vie, que ce soit sur le plan sexuel ou non.





ARTICLES LES +