Sommaire
Article publié le 20/11/2020 à 11:02 | Lu 930 fois

Seniors et confinement : le point avec Stannah




Dès le 17 mars 2020, la France, à l’instar d’autres pays européens, s’est retrouvée confinée... Un confinement qui durera près de 2 mois. Pour les Français s’ouvre alors une période inédite où le quotidien est bouleversé et les habitudes chamboulées. Jadis un peu délaissé, le domicile est réinvesti massivement. On redécouvre son habitat et son amélioration a permis à bien des personnes d’occuper leurs longues journées.


Ainsi, d’aucuns ont repensé leur décoration, d’autres se sont mis au jardinage ou au bricolage (depuis quelques années, le DIY ou le Do it yourself -faites le vous-même- a le vent en poupe)… Et pour beaucoup, le confinement a été un véritable déclic. Il a permis de prendre conscience que l’aménagement du domicile était devenu indispensable pour en profiter pleinement et en toute sécurité.
 
Et d’ailleurs, il s’agit là d’une véritable tendance de fond puisque cet été, les magasins de bricolage ont vu leur chiffre d'affaires grimper de 30% en juin 2020 par rapport à 2019 et de 19% en juillet 2020, selon la Banque de France et la Fédération des magasins de bricolage. Bref, certains bizness, s’en sortent mieux que d’autres.
 
Naturellement, les seniors (mais surtout les personnes âgées) ont également pâti de la distanciation physique et sociale avec leurs proches, familles et amis.
 
Face à cet isolement imposé (et probablement nécessaire), ils ont découvert de nouveaux outils de communication. Selon l’Observatoire des seniors, « 46% des plus de 50 ans interrogés ont commencé à utiliser WhatsApp pendant le confinement », l’application leur permettant de voir leurs enfants et petits-enfants en vidéo.
 
L’utilisation des réseaux sociaux a également connu une augmentation du nombre de connexions (même si les 60 ans et plus sont d’ores et déjà des adeptes de Facebook depuis quelques années) : selon l’Institut CSA, plus de la moitié (54%) des 50-64 ans font état d’une utilisation accrue des réseaux sociaux pendant ce premier confinement et 44% pour les 65 ans et plus.
 
On a également constaté l’adoption de nouveaux comportements, comme… l’e-apéro par exemple, qui a fait son apparition et qui est une manière de maintenir ce lien social si précieux, de se divertir et de continuer à partager de bons moments virtuellement avec un petit verre à la main.
 
Ce contexte exceptionnel a donc accéléré l’usage des nouvelles technologies (notamment par les ainés qui s’y sont mis), mais cette tendance s’inscrira-t-elle dans la durée ?
 
La télévision, très sollicitée voire plébiscitée pendant ces deux mois, a battu des records d’audience (tout comme Netflix d’ailleurs). Selon Médiamétrie, en mars 2020, pour les personnes de plus de 50 ans déjà sur-consommatrices de ce média, la durée d’écoute individuelle moyenne de la TV sur le mois de mars 2020 a augmenté de 17%.
 
Pour s’informer durant cette crise, ce sont les médias traditionnels (TV, radio et presse) qui ont davantage été privilégiés, étant considérés comme la source d’information la plus fiable.