Sommaire
Senior Actu

Article publié le 01/03/2018 à 03:01 | Lu 1281 fois

Semaine mondiale de la prévention du glaucome : l'art de voir ce qui nous échappe

La semaine mondiale du glaucome se déroulera du 12 au 16 mars 2018. A cette occasion, l’association UNADEV lance la 7ème édition d’une grande campagne de sensibilisation et de prévention au glaucome qui vise à dépister cette pathologie qui s’installe sans prévenir et sans symptôme et qui peut entraîner une perte de vision définitive si elle n’est pas traitée.


Semaine mondiale de la prévention du glaucome : l'art de voir ce qui nous échappe
Le glaucome est une maladie oculaire grave qui touche un million de personnes en France et 60 millions dans le monde. Elle entraine une détérioration lente du nerf optique qui a pour conséquence une perte progressive du champ visuel et parfois la cécité si elle n’est pas dépistée et traitée à temps. Rappelons également qu’elle constitue la 2ème cause de cécité totale mondiale et la première cause en Europe.
 
Le glaucome est d’autant plus dangereux qu’il nous échappe pour plusieurs raisons : 
- Il est difficile à reconnaitre car il apparait sous diverses formes dont l’origine, les manifestations et l’évolution peuvent être variées.
- Il est asymptomatique à un stade précoce, il est donc impossible de savoir si l’on est atteint d’un glaucome.
 
La gêne visuelle n’apparait que tardivement et peut être révélatrice d’un glaucome déjà évolué comme la dégradation périphérique du champ visuel et ses conséquences potentielles (chutes, accident de voiture, etc.).
 
« Le glaucome se caractérise en effet par une atteinte progressive et irréversible du champ visuel, d’abord périphérique et longtemps non perçue » indique le professeur Antoine Labbe, responsable de l'Unité du Glaucome de l’Hôpital Ambroise Paré
 
Plusieurs facteurs de risques connus favorisent cette maladie du nerf optique : 
- L’âge : le glaucome survient en général à partir de 40 ans et sa fréquence augmente avec l’âge. Elle est supérieure à 10% après 80 ans ; •
- La myopie ;
- L’hérédité : le risque de glaucome est augmenté si un parent est atteint ;
- Une hypertension artérielle, un diabète, une apnée du sommeil, une hypothyroïdie ou encore la prise prolongée de corticoïdes pourraient accroître le risque de glaucome.
- L’origine ethnique : on observe que les populations à peau noire sont plus touchées que les populations à peau blanche.
 
L’enjeu du dépistage du glaucome est donc fondamental lorsque l’on sait en plus que parmi les un million de personnes atteintes en France, la moitié d’entre elles s’ignorent. Ce sont ainsi 500.000 à 600.000 personnes qui présenteraient la maladie sans le savoir.
 
Le glaucome est généralement diagnostiqué par un ophtalmologiste à l’occasion d’un examen initié pour un autre motif (myopie, presbytie…). S’il suspecte un glaucome, l’ophtalmologiste pratique un examen clinique et des explorations complémentaires.
 
Dans le glaucome, la prévention la plus efficace passe par le dépistage précoce : prendre la maladie à ses débuts, quand elle est encore asymptomatique, c’est optimiser ses chances de conserver sa vision. 
 
- Plus le glaucome est diagnostiqué tôt, plus les traitements sont efficaces pour prévenir et ralentir la perte de vision, voire pour l’améliorer. Il n’est pas possible aujourd’hui de guérir d’un glaucome. Tout au mieux sait-on ralentir et stopper son évolution d’où la nécessité de le dépister.
 
Cette année, le thème fort placé au cœur de cette campagne sera celui de l’Art. Des artistes déficients visuels et aveugles seront mis à l’honneur à l’occasion de cette semaine rythmée par des rendez-vous à ne pas manquer.
  
Pour systématiser, faciliter le dépistage de cette maladie et poursuivre son travail d’information et de sensibilisation, l’association UNADEV prévoit à l’occasion de cette semaine un rdv consacré au grand public : à Paris, le bus du glaucome sera positionné Place de la République du 12 au 16 mars 2018. 
Il proposera des dépistages gratuits au grand public et de l’information. En parallèle de ce bus, une exposition mettra à l’honneur des artistes déficients visuels. 
 
L’action de l’association UNADEV ne s’arrête pas à Paris et à cette semaine de prévention annuelle. Chaque année, le bus glaucome sillonne le territoire français d’octobre à juin (15 villes étapes au total) afin d’informer le plus grand nombre sur la pathologie et leur permettre de bénéficier d’une consultation gratuite avec des professionnels de santé. Des ophtalmologistes locaux assurent les dépistages, assistés d’un orthoptiste de l’UNADEV. 
 
Grenoble du 27/03/2018 au 29/03/2018 – Rue Felix Poulat
Lyon du 10/04/2018 au 12/04/2018 – Place Antonin Poncet
Clermont-Ferrand 24/04/2018 au 26/04/2018 – Place de Jaude
Perpignan du 15/05/2018 au 17/05/2018 
Chinon, Loche et Tours les 29, 30 et 31 mai 2018
Bordeaux du 04/06/2018 au 08/06/2018
 
Depuis plus de 80 ans, l'UNADEV (Union Nationale des aveugles et déficients visuels) agit au plus près des personnes aveugles et malvoyantes sur le territoire national, pour améliorer leur vie quotidienne.