Sommaire
Article publié le 18/01/2018 à 01:00 | Lu 3196 fois

Salons des Thermalies 2018 : les cures "spécial diabète"

En trente-cinq ans, le Salon des Thermalies s’est imposé comme « la » référence en matière de santé et du bien-être par l’eau, et révèle à chaque nouvelle édition, les tendances du secteur. En 2018, deux rendez-vous incontournables du thermalisme, de la thalassothérapie, du spa et de la balnéothérapie auront lieu du 1er au 4 février 2018 au Carrousel du Louvre à Paris, puis du 2 au 4 mars à la Sucrière à Lyon. Zoom sur les cures "spécial diabète".


Salons des Thermalies 2018 : les cures "spécial diabète"
Le diabète est une maladie chronique dont la prévalence (5,3%) ne cesse d’augmenter (+2,9%/an). Outre les facteurs génétiques, cette progression est liée à l’évolution de ses principaux facteurs de risque : vieillissement de la population, obésité et sédentarité. La prise en charge précoce du diabète permet de réduire le nombre de complications, qui contribuent fortement au coût global de cette pathologie pour le système de santé (7,7 milliards d’euros).
 
Le diabète est une maladie chronique qui se caractérise par un taux anormalement élevé de glucose dans le sang due à une insuffisance acquise, habituellement brutale totale et définitive de la production d'insuline (diabète de type 1) ou à une mauvaise efficacité de cette hormone associée à une réduction progressive de sa sécrétion (diabète de type 2). 
 
Diabète et thermalisme
De plus en plus de stations thermales proposent des « cures spéciales diabète » afin d’apporter des outils d’éducation efficaces pour le patient diabétique. Le but étant d’autonomiser au maximum le malade face à sa maladie.
 
Dans la pratique, ce séjour propose un complément éducatif dans l’éventail thérapeutique de la prise en charge des diabétiques, en surpoids ou atteints de syndrome métabolique. La démarche a fait ses preuves et apporte des bénéfices à court et à plus long terme.
 
Le diabète, comme toute maladie chronique, mérite une éducation thérapeutique. Les cures thermales proposent donc cet espace éducatif avec accompagnement diététique, encouragement à l'activité physique et parfois, soutien psychologique.
 
La rupture avec le quotidien est le principal facteur de réussite d'une cure thermale. Le curiste, qui peut espérer perdre entre 5 et 7% de sa masse graisseuse durant la cure thermale, rentre détendu et apaisé, plein de bonnes résolutions. En revanche, pour que les bénéfices soient durables, le patient doit conserver ses bonnes habitudes alimentaires et pratiquer une activité physique régulière.
 
Les meilleurs résultats sont observés chez les patients atteints de diabète de type 1, pour lesquels il est possible d'améliorer et de stabiliser leur état grâce à la cure thermale. Pour les diabètes de type 2, souvent diagnostiqués tardivement, il s'agit surtout d'instaurer de bonnes habitudes pour éviter une aggravation des symptômes. Plus la cure est effectuée tôt, plus les bénéfices sont durables. 

L’éducation thérapeutique du patient

Le séjour thermal offre un complément éducatif dans l’éventail thérapeutique de la prise en charge des diabétiques. C’est dans cet esprit que certains centres thermaux proposent une éducation thérapeutique du patient (ETP). Cette démarche vise à aider le patient à acquérir ou maintenir les compétences dont il a besoin pour gérer au mieux sa vie en compagnie de sa maladie chronique. 
 
Ce programme comprend : diagnostic éducatif pour un programme personnalisé, acquisition des compétences d'auto-soin, leur évaluation et celle du déroulement du programme, un bilan éducatif... Tout ceci est dispensé par des professionnels de santé spécialement formés à l'éducation thérapeutique. D’ailleurs, ces programmes font l'objet d'une autorisation par les Agences Régionales de Santé (ARS).
 
D’une manière générale, les établissements thermaux ont une solide expérience dans la prise en charge globale des patients et disposent de compétences pluridisciplinaires pour mettre en œuvre l'ETP. Ainsi, plusieurs centres thermaux (Vals-Les-Bains, Challes-les-Eaux, Eugénie-les-Bains, le Boulou...)proposent des ETP pour un syndrome métabolique et/ou un excès de poids. 

​Voyage au cœur des stations thermales

Brides-les-Bains spécialiste du traitement du surpoids

La station thermale de Brides-les-Bains, spécialisée dans le traitement du surpoids et de l'obésité, propose une nouveauté : le Programme d'éducation thérapeutique « J'équilibre mon diabète de type 2 ». Validé en 2017 par l’ARS, il intègre des ateliers et des apprentissages en nutrition et activité physique, pendant trois semaines de cure conventionnée. Premier et unique programme E.T.P. en station thermale dédiée au diabète de type 2. D'autres stations thermales proposent également des cures pour les malades du diabète que ce soit par exemple à Montrond-les-Bains, Evian-les-Bains, Thonon les Bains...
 
Vals-Les-Bains : spécialiste du diabète

La station de Vals-les-Bains en Ardèche, est reconnue depuis 1845 sur le plan national, voire européen, comme « la » station du diabète. Elle dispose d’équipes médicales et paramédicales, d'un Centre Hospitalier Spécialisé et d’équipements au service des curistes. L’établissement thermal bénéficie d’une grande variété d’eaux minérales utilisées pour la cure de boisson.
 
Rappelons que l'efficacité de cette cure thermale a été démontrée dans l’étude scientifique Maathermes, le curiste perdant généralement 4kg dans les 14 mois qui suivent sa cure. Cette dernière dure trois semaines et est associée à une prise en charge diététique, une activité physique et des actions de type comportementales pour modifier le style de vie.  

Contrexéville : mieux vivre avec la maladie

Avec cette nouvelle cure baptisée « Gérer son diabète » d’une durée de 7 jours/7 nuits, cela vous permet d'équilibrer votre glycémie et de limiter les risques de complications liées au diabète telles que l’insuffisance rénale, la rétinopathie diabétique ou l’accident coronarien. En une semaine, le curiste acquiert de nouveaux réflexes santé pour mieux vivre avec cette maladie au quotidien. A noter que cette cure est destinée diabétiques non insulino-dépendants.
 
Vichy : cure thermale pour le diabète de type 2

Les Thermes de Vichy-Thermes des Dômes, proposent une cure thermale diabète de type 2 encadrée par des experts santé pour une durée de 6, 9 ou 12 jours de soins. Cette cure offre un accompagnement personnalisé, que la personne soit en surpoids ou souffrant d’un trouble métabolique.

Elle comprend une découverte et une pratique progressive d'une activité physique douce, la stabilisation de la glycémie (contrôles), la surveillance du pied diabétique et un contrôle diététique. Les Thermes de Vichy proposent également une cure thermale conventionnée de 3 semaines, sur prescription médicale, avec pour orientation thérapeutique les « Affections digestives et métaboliques » dont le Diabète de type 2non insulino-dépendant fait partie.  





Dans la même rubrique :
< >

Mercredi 14 Novembre 2018 - 01:00 Combattre la fatigue avec la chiropraxie