Sommaire
Article publié le 22/02/2022 à 02:00 | Lu 50321 fois

Retraites : quel sera votre taux de CSG en 2022 ?




Vous êtes retraité ? Vous êtes fiscalement domicilié en France ? Serez-vous soumis à la Contribution sociale généralisée (CSG) en 2022 ? Si oui, à quel taux ? Le revenu fiscal de référence est revalorisé de 0,2% pour 2022. Avec le nombre de parts du foyer, il détermine le taux de CSG appliqué aux revenus des retraités : exonération, taux réduit (3,8%), taux médian (6,6%) et taux normal (8,3%).


La contribution sociale généralisée (CSG), la contribution pour le remboursement de la dette sociale (CRDS) et la contribution de solidarité pour l'autonomie (Casa) s'appliquent aux pensions de retraite.
 
Il existe quatre taux de CSG :
Taux zéro (exonération) ;
Taux réduit (3,8%) ;
Taux médian (6,6%) ;
Taux normal (8,3%).
 
Le taux de la CSG prélevé sur les pensions est fixé en fonction du revenu fiscal de référence (mentionné sur la première page de la feuille d'imposition), croisé avec le nombre de parts du foyer.

Ce revenu fiscal de référence peut être majoré de quarts ou demi-parts, si le foyer a des personnes à charges, et en fonction de la situation de ces dernières.
 
Il est actualisé chaque année pour tenir compte de l'évolution des prix hors tabac constatée pour l'année n-2. Le barème applicable en 2022 est augmenté de 0,2%, en fonction de l'inflation constatée en 2020, selon la circulaire de la Caisse nationale de l'assurance vieillesse du 21 décembre 2021 .

À noter : le passage d'un taux à l'autre de la CSG ne s'applique que si les revenus ont dépassé deux années de suite un seuil de franchissement.
 
L’exonération (taux 0) de la CSG entraîne aussi celle de la CRDS (0,5%) et de la CASA (0,3%) ; le taux réduit (3,8%) de la CSG entraîne l'exonération de la seule CRDS.
 
Pour les DOM, un revenu fiscal supérieur s'applique, tenant compte de la différence du coût de la vie.

Source





AD



ARTICLES LES +