Sommaire
Article publié le 09/06/2020 à 01:00 | Lu 6688 fois

Retraite portage salarial : un statut toujours avantageux




La retraite et le portage salarial peuvent parfaitement être rattachés. Rappelons que ce statut permet au porté le cumul d’assez de revenus même s’il part en retraite. Explications.


Quelle retraite complémentaire pour les salariés portés ?
Le début de l’année 2019, et plus exactement le 1er janvier, a été marqué par la fusion des deux régimes AGIRC et ARRCO auprès desquels les salariés portés, cadres ou non-cadres, cotisaient. Certaines choses ont alors changé. Découvrez dans cet article comment calculer convenablement vos points de retraite complémentaire.
 
Connaître ses points
Le système de la retraite et portage salarial est simple : selon votre statut et le régime que vous avez choisi pour cotiser pour votre retraite complémentaire, vous gagnez en points (AGIRC ou ARRCO). Malgré la fusion de ces 2 entités, ce système n’a aucunement été modifié.
 
Le changement ne se fait qu’au niveau des points : si vous ne disposez pas d’un statut-cadre, vos points ARRCO sont convertis en points « AGIRC-ARRCO ». En revanche, si vous faites partie des salariés portés cadre, les points AGIRC seront calculés comme suit :
Points AGIRC-ARRCO = 0,347 791 548 x Points AGIRC
 
Vous pourrez calculer vos points de retraite complémentaire à partir des nouvelles normes de calcul imposées par l’AGIRC-ARRCO car il existe une nuance assez grande. Ces points reposent principalement sur trois valeurs : celle de l’assiette de cotisations, celle du taux de calcul et celle du prix d’achat d’un point.
 
Calculer sa cotisation en retraite
Lorsque vous confiez votre retraite et portage salarial à une société de portage salarial et retraite, elle se charge de calculer l’assiette de cotisations à votre place. Le résultat de ce calcul varie en fonction de votre rémunération brute. Même si tout le calcul revient à l’entreprise de portage, il est toujours bon de connaître le nouveau principe fixé par l’AGIRC-ARRCO.
 
Une nouvelle répartition des cotisations est introduite : les 40 % aux salariés portés et les 60 % aux employeurs. Quant aux tranches de salaire, l’organisation AGIRC-ARRCO permet l’application de deux tranches : la première de 1 euro jusqu’au seuil déjà imposé par la Sécurité Sociale et la seconde à partir de ce plafond jusqu’à huit fois supérieur à la valeur de celui-ci. Notez que le taux d’appel a aussi augmenté et est aujourd’hui de 127%.
 
Rester ou partir en retraite ?
Ces divers changements peuvent être avantageux ou non, concernant votre retraite et portage salarial, puisque si jamais vous décidez en ces moments de partir en retraite, vous serez victime d’une décote de 10% relevée sur votre retraite complémentaire.
 
Par contre, si vous êtes encore prêt à poursuivre le travail, votre retraite en portage salarial sera surcotée d’un certain pourcentage qui va s’accroître au fur et à mesure que vous continuez d’exercer votre métier (10% pour une durée de 2 ans et plus…).
 
Opter pour le portage salarial, une bonne idée ?
Vous vous demandez peut-être : « Quel serait bien l’intérêt de travailler en portage salarial ? » Eh bien, sachez que les bénéfices sont nombreux. La grande majorité des retraités est perplexe et inquiète concernant leurs revenus. Certes, ils reçoivent une pension de retraite, mais cela va-t-il suffire ? Autant se l’avouer tout de suite : la plupart du temps, ce n’est pas suffisant.
 
La retraite et portage salarial peuvent toujours être rattachés, donc si vous ne souhaitez pas encore cesser de travailler, il est conseillé de choisir ce statut. Il s’agit d’une opportunité à saisir, notamment si vous voulez encore offrir vos services et vos compétences intellectuelles à un grand nombre d’entreprises.

Cela vous permettra de cumuler une quantité de points de retraite complémentaire.

Nombreux sont les salariés portés qui se réjouissent aujourd’hui de leur statut, car ils sont totalement libres d’effectuer les missions adaptées à leurs connaissances. Si vous aussi, vous vous décidez à choisir la retraite en portage salarial, vous profiterez de tous les avantages dont bénéficient les freelances. Cliquez ici pour les découvrir.
 
Cotiser pour la retraite, comment procéder ?
Afin de cumuler des points complémentaires, il vous faut d’abord signer un contrat avec une société de portage salarial. Elle vous accompagnera et pourra vous positionner en tant qu’expert pour privilégier plusieurs missions ponctuelles fiables chez des entreprises de grande envergure.
 
En choisissant bien cette entreprise de retraite et portage salarial (en tenant compte de sa réputation, le syndicat de portage auquel elle appartient et sa stabilité financière…), vous vous garantissez un meilleur avenir. Non seulement vous allez bénéficier d’une retraite complémentaire, mais vous travaillerez aussi en toute liberté.
 
Sachez qu’au lieu de rester travailler dans une entreprise, il est plus confortable d’être actif en freelance. Contrairement à ce que vous pourriez penser, vous bénéficierez d’une protection sociale (assurance retraite, régime général de la Sécurité sociale, etc.) comme tous les autres employés normaux et les indépendants.
 
Opter pour une retraite en portage salarial peut tellement vous apporter d’énormes bénéfices : gain de temps, accompagnement d’une société professionnelle de portage, liberté totale, gain de ressources, garantie de votre vie de retraité. Pour plus d’infos sur le portage salarial, voir ce site.