Rétinopathie diabétique : diagnostic et traitements

L’entreprise française Quantel Medical -filiale de Lumibird- développe et commercialise une gamme complète d'échographes et de lasers destinés à l'ophtalmologie. À la pointe d'une technologie évolutive, elle propose un focus sur la rétinopathie diabétique.





La réalisation d’examens d’imagerie visant à déterminer l’état de la rétine est essentielle au diagnostic de la rétinopathie diabétique.
 
Chez les patients diabétiques, il est nécessaire de réaliser un examen régulier de la rétine pour évaluer le stade de la rétinopathie.
 
Des examens tels qu’une angiographie du fond d’œil et une tomographie en cohérence optique (OCT pour optical coherence tomography) sont alors réalisés.
 
L’angiographie à la fluorescéine, qui est réalisée à l’aide d’un rétinographe, permet d’obtenir des images des vaisseaux sanguins de la rétine après l’administration d’un produit de contraste. On a recours à cet examen pour déterminer le degré d’extension de la rétinopathie et réaliser le suivi du traitement.
 
L’OCT fournit des coupes transversales de la rétine qui mettent en évidence l’épaisseur de cette dernière et permettent de détecter toute fuite dans le tissu rétinien. Plus tard, l’OCT peut être utilisée pour surveiller l’efficacité du traitement. L’échographie peut également être utilisée en cas d’hémorragie du vitré.
 
Traitements
En fonction du stade de la maladie, diverses options thérapeutiques existent, notamment le laser, les
injections et la chirurgie.
 
Le laser peut être utilisé pour stopper ou ralentir les fuites des vaisseaux sanguins (photocoagulation), pour éliminer des vaisseaux sanguins qui viennent de se former sur la rétine périphérique (photocoagulation panrétinienne) ou pour réduire l’œdème maculaire (traitement au laser Subliminal).
 
Le laser peut également être utilisé en association avec des injections d’anti-VEGF afin de réduire la fréquence des injections et d’améliorer la qualité de vie du patient.
 
La vitrectomie est une technique chirurgicale qui consiste en l’ablation du vitré en cas d’hémorragie rétinienne et/ou de décollement de la rétine. Les injections intraoculaires d’anti-VEGF (facteur de croissance de l’endothélium vasculaire) sont utilisées pour ralentir la croissance des nouveaux vaisseaux.
 
Plusieurs injections sont réalisées de manière régulière selon un protocole choisi par l’ophtalmologiste.
 

Article publié le 05/05/2022 à 01:00 | Lu 5145 fois