Résidence autonomie, la nouvelle BD d’Eric Salch qui décrit le quotidien de ces structures

​Les éditions Dargaud publient le 19 mai prochain, Résidence Autonomie, la nouvelle bande dessinée d’Eric Salch : une histoire en forme de tragi-comédie, inspirée de faits réels, qui nous tend un miroir sans complaisance de la situation d’une population invisibilisée, nos « vieux » hébergés dans les établissements… Une BD de 176 pages (24 euros) qui alterne entre rire et émotions.


Avec le vieillissement des populations, de plus en plus d’ouvrages traitent des thématiques liées à l’âge et au vieillissement. Sexualité, santé, sport, bien-être, relations humaines, intergénération, etc. Tous les sujets sont traités en romans, essais, bande dessinée, etc.
 
Dernier en date donc, cette BD qui sort ce mois-ci (19 mai 2023), proposée aux éditions Dargaud par Eric Salch qui s’est lancé dans la bande dessinée en 2015 (avec Les meufs cool) après une longue carrière dans la mode.
 
L’homme n’en n’est donc pas à sa première publication… Dans cette BD, tout est vrai. En effet, l’auteur a retranscrit le témoignage authentique de son ami Marc, qui a lui-même découvert sans y être préparé ce qui se jouait dans une résidence autonomie, une structure d’accueil pour personnes âgées.
 
« Un job cool, deux nuits par semaine, à être payé pour dormir » pensait Marc de ce job proposé par Pôle Emploi… Oui mais non ! Il va d’ailleurs très vite déchanter ! En réalisant d’abord que son travail s’apparente plus à celui d’un infirmier (métier auquel il n’est pas du tout formé) et qu’à cela s’ajoute, une bonne dose de fatigue physique, psychologique et émotionnelle.
 
Plus concrètement, cette bande dessinée vise à montrer la réalité de la vie quotidienne dans un établissement pour personnes âgées ! Sans rien occulter et sans prendre de gants. Il n’y a chez Éric Salch aucune volonté de choquer pour choquer !
 
Sans nous prendre de haut, sans nous faire la morale, il nous aide à réfléchir en insufflant dans son récit beaucoup d’humour et de bienveillance et en sachant rendre tous ses personnages, soignants ou seniors, attachants et attendrissants.

Publié le 09/05/2023 à 01:00 | Lu 4677 fois




Dans la même rubrique
< >

Mercredi 22 Mai 2024 - 07:52 Aznavour : il aurait eu 100 ans aujourd'hui