Sommaire
Article publié le 14/05/2020 à 01:00 | Lu 989 fois

Repulstick : pour passer un été tranquille sans moustique




Avoir échappé au Covi19 ne doit pas nous faire oublier les nombreuses autres maladies transmissibles qui existent dans le monde. Notamment celles que les moustiques peuvent nous inoculer à chaque piqûres.


La dengue, le chikungunya, le virus zika, entre autres, font partie des joyeusetés que peuvent nous apporter les moustiques. Il faut savoir que ces bestioles font partie des insectes les plus dangereux par le nombre de décès qu’ils provoquent dans le monde et qu’ils ne contentent pas de gâcher nos soirées au bord de la piscine.
 
Grâce aux différentes associations de protection de la nature il devient désormais impossible d’organiser des campagnes d’éradications efficaces par pulvérisation. Un choix qui a permis au moustique tigre de bien s’implanter dans nos régions.
 
Outre les moustiques d’autres bestioles désagréables comme les tiques sont de plus en plus présentes dans les campagnes et les jardins. Là encore, ces insectes sont des vecteurs de maladies aux conséquences vite désastreuses.
 
Lorsque l’on voyage en avion, il devient compliqué de s’équiper d’une bombe aérosol, d’un flacon de liquide de plus de 100 ml ou d’une crème efficace.
 
Dans ce contexte, c’est sous la forme d’une pastille diffusant des effluves répulsifs que l’on pourra désormais préserver ses soirées d’été. Présenté sous la forme d’un bracelet discret qui sert de support à une pastille, le Repulstick se porte aussi bien au poignet qu’à la cheville et passe sans aucun problème pour un bijou ludique comme l’on peut emporter l’été en vacances.
 
La pastille composée d’huiles essentielles d’eucalyptus, de lavandin, de géraniol et de menthe est un produit totalement naturel qui offre une efficacité de 58% du DEET. Waterproof et avec un effet répulsif de 30 jours, ce produit est vendu en pharmacie au prix de 12,90 euros pour le bracelet avec une pastille et 7,90 euros la boîte de 2 recharges.  

Joel Chassaing-Cuvillier