Sommaire
Article publié le 11/01/2019 à 02:00 | Lu 1785 fois

Rencontres en ligne chez les seniors : stop aux idées reçues

Annonçant un fichier de 850.000 personnes inscrites, DisonDemain, le site de rencontre chez les seniors s’est donné pour mission de bousculer les idées reçues. Trois idées reçues… non recevables !


De nos jours, les seniors célibataires sont de plus en plus nombreux. Une tendance qui s’accentue d’années en années avec les séparations qui surviennent passées la cinquantaine ou à l’arrivée de la retraite. Il y a aussi, et malheureusement, le cas des « jeunes » veuves ou veufs.
 
Séparés ou conjoint disparu, ces individus entament alors dans la grande majorité des cas, une nouvelle étape de leur existence. Une nouvelle jeunesse pour certains même, qui n’ont désormais qu’un but : refaire leur vie et retrouver l’âme sœur.
 
D’où le développement de sites Internet de rencontres comme DisonsDemain qui s’adressent aux quinquas et plus. Ce n’est pas le seul d’ailleurs, mais il est l’un des leaders sur le marché des tempes grisonnantes.
 
Selon ce site web, les célibataires de plus de 50 ans ne cherchent plus seulement une personne pour tromper la solitude, bien au contraire, ils sont pratiquement les deux-tiers (63%) à croire encore au grand amour* ! De fait, ils sont à la recherche de quelqu’un qui soit sur la même longueur d’onde et avec qui ils pourront vivre de nouvelles expériences : la grande majorité (84%) des célib’ 50+ estime important de partager les mêmes centres d’intérêts.
 
Vivre l’instant présent et se libérer des contraintes : c’est comme ça que ces seniors célibataires  souhaitent vivre leur histoire d’amour à deux ! Contrairement aux trentenaires, ils ne se focalisent pas sur la réussite de l’autre, sur son physique ou ses croyances mais beaucoup plus sur sa personnalité, ses passions, sa vision de la vie… Seuls 3% des 50+ craqueraient pour une personne d’apparence aisée et 9% d’entre eux souhaitent partager les mêmes croyances que leur partenaire.
 
Enfin, une dernière idée reçue veut que l’on soit au paroxysme de la réussite de la relation amoureuse lorsque nous emménageons avec notre partenaire… Mais, une fois de plus les quinquas nous prouvent le contraire car, pour 43% d’entre eux une relation parfaite, c’est celle où chacun vit chez soi et certains vont au-delà des conventions, puisque presqu’un tiers (28%) est ouvert à une relation libre !






Dans la même rubrique :
< >