Sommaire
Article publié le 19/06/2018 à 02:04 | Lu 4958 fois

Réjuvénation vaginale : le point avec le Centre Laser Sorbonne

Le bien-être intime des femmes… Pas toujours simple d’aborder ce sujet encore largement tabou et pourtant, faute de bénéficier d'un traitement adapté, des millions de femmes souffrent des conséquences douloureuses de l'atrophie vaginale. Le Centre Laser Sorbonne fait le point sur la réjuvénation vaginale.


Suite à des grossesses ou tout simplement en prenant de l'âge, la muqueuse vaginale se modifie. Ce phénomène, parfaitement naturel, cause de multiples problèmes qui empoisonnent la vie de millions de femmes au quotidien : douleurs lors des rapports sexuels, sécheresse vaginale, mycoses, certains types d'incontinences urinaires, détérioration de la confiance en soi et de l'estime de soi...
 
Dans ce contexte, le Centre Laser Sorbonne, installé à Paris depuis 2003, dispose désormais d’une solution… Dans la pratique, il s’agit d’un nouvel appareil laser, le Laser SmaXel Co2, qui offre « une réelle alternative à la chirurgie intime ou l'hormonothérapie puisqu'il est possible de restaurer, sans douleur, la muqueuse vaginale ainsi que la flore et la vulve » assure le communiqué du centre médical parisien.
 
L'atrophie vaginale n'est pas un phénomène marginal ou anodin. De fait, toutes les femmes peuvent être concernées, notamment avec la ménopause. En effet, la diminution de la production d’œstrogènes amincit et fragilise la muqueuse.
 
Cela provoque une sécheresse vaginale, des infections et des mycoses, souvent associées à une incontinence urinaire à l'effort. Les rapports sexuels peuvent alors devenir douloureux. Les femmes peuvent aussi se sentir gênées par l'apparence de leur vulve (hypertrophie ou relâchement des lèvres)
 
Dans ce contexte, depuis trois ans, le centre médical parisien cherche des solutions pour aider les femmes. Les radiofréquences étaient intéressantes au niveau esthétique mais pas assez, sur le long terme, concernant les aspects médicaux comme l’atrophie et le rajeunissement vaginal ainsi que l’assainissement de la flore, souvent responsable d’infections à répétition.
 
Et le communiqué du centre d’affirmer que les « tests menés sur le laser SmaXel Co2 ont en revanche abouti à des résultats significatifs et durables ». Selon le CMS, ce « nouveau laser présente en effet des avantages majeurs » listés ci-après :
1. Le traitement est indolore, l'application sur la vulve seulement d'une crème anesthésiante suffit
2. Le traitement est rapide : il suffit de 3 séances généralement (un délai d'un mois entre chaque séance est requis).
3. Il est efficace pour traiter l'atrophie vaginale et restaurer la muqueuse vaginale et la vulve. Il supprime les symptômes de sécheresse vaginale, les infections, certaines fuites urinaires mais aussi les douleurs lors des rapports sexuels, y compris chez les femmes ménopausées.
 
A partir de 350 euros TTC la séance.





Dans la même rubrique :
< >

Mardi 18 Décembre 2018 - 04:43 La santé du futur : entre espoirs et inquiétudes