Sommaire
Article publié le 12/08/2021 à 01:00 | Lu 3563 fois

Quel style de vie un senior doit-il adopter pout limiter le déclin de ses fonctions cognitives ?




D’après plusieurs études, la pratique de certaines activités intellectuelles et sportives ainsi que l’implication dans un style de vie sain et actif pourraient grandement limiter la détérioration cognitive qui s’accentue avec l’avancée en âge. Dans cet article, nous vous présentons les différentes activités qui peuvent contribuer à améliorer les performances cognitives d’une personne âgée et ainsi l’aider à réduire son risque de développer une maladie neurodégénérative.


L’importance des loisirs et des activités intellectuelles

Plusieurs études ont confirmé les bienfaits d’un certain nombre d’activités nécessitant une forte implication intellectuelle dans la préservation des capacités cognitives. Ainsi, la lecture, les jeux (échecs, mots-croisés, puzzles,...), la photographie, le chant mais aussi la pratique d’un instrument de musique permettraient de réduire le risque de développer la maladie d’Alzheimer.
 
En effet, il semblerait que ces différentes activités contribuent à la préservation de l’hippocampe, une structure cérébrale ayant un rôle clé dans le bon fonctionnement des capacités cognitives et notamment la mémoire.
 
Une étude datant de 2007 a d’ailleurs montré que des personnes âgées de 70 ans n’ayant jamais appris à jouer d’un instrument de musique au cours de leur vie auraient vu une nette amélioration de leurs capacités de traitement visuel, de concentration et d’attention après seulement 6 mois de pratique du piano et à raison de 3 heures par semaine.
 
À contrario, d’autres études ont mis en évidence que la pratique peu fréquente de telles activités intellectuelles et que l’absence d’apprentissage de nouvelles habilités cérébrales risquaient d’entraîner une diminution marquée des performances cognitives au cours du vieillissement.
 
Ainsi, lorsqu’elle est présente tout au long de la vie, la stimulation intellectuelle est véritablement bénéfique dans le maintien des capacités cognitives. Pour varier les activités et entretenir ces capacités à n’importe quel moment de la journée, de nombreux jeux d’entraînement cérébral sont disponibles sur les tablettes pour seniors.

Les bienfaits apportés par la pratique d’une activité physique

Par ailleurs, il semblerait également qu’un certain nombre d’activités physiques puissent avoir une influence très positive sur le fonctionnement cognitif des seniors.
 
En effet, plusieurs études ont noté une influence bénéfique de la pratique des sports qui améliorent la santé cardiovasculaire (comme la danse ou la marche à pieds) et de certaines activités comme le jardinage dans la préservation de la matière blanche, qui joue un rôle fondamental dans les capacités mentales et sociales d’un individu.
 
Ainsi, la pratique d’une activité physique permettrait grandement d’aider une personne âgée à prévenir l’apparition d’une maladie neurodégénérative et d’améliorer ses fonctions cognitives jour après jour.
 
D’ailleurs, après avoir initié des personnes âgées à la danse pendant plusieurs semaines, une étude a montré que le volume de l’hippocampe avait augmenté chez tous les participants. Ainsi, la pratique de la danse permettrait aux seniors d’améliorer leurs capacités de mémorisation, de coordination et d’anticipation. Elle leur apporterait également une meilleure capacité à se repérer dans l’espace et un plus grand équilibre.

​Les bénéfices liés à un style de vie sain et actif

Pour aider les seniors à maintenir un bon fonctionnement cérébral, des études se sont intéressées à l’impact du style de vie sur la dégradation des capacités cognitives.
 
Ainsi, ces études ont souligné l’importance pour une personne âgée d’avoir recours à une alimentation saine. Elles ont notamment insisté sur la nécessité de consommer des fruits et des légumes de manière quotidienne. La consommation d’aliments riches en vitamine B (comme les œufs) et en acides gras oméga-3 (comme le poisson) permettrait aussi d’agir de façon positive sur la mémoire.
 
Pour ce qui est du sommeil, il est recommandé aux personnes âgées de dormir entre 7 et 8h par nuit pour leur permettre de bénéficier d’une récupération optimale et d’une consolidation des informations en mémoire.
 
En ce qui concerne les activités sociales, il semblerait que le fait de passer du temps avec les amis et la famille, de voyager ou encore de participer à des événements culturels puisse grandement contribuer à préserver les capacités cognitives au cours du vieillissement. L’écoute régulière et attentive de musique ou d’histoires permettrait aussi de limiter le déclin des fonctions cognitives lié à l’avancement en âge.
 
Par ailleurs, d’après plusieurs études, il semblerait que les personnes ayant exercé un métier impliquant un haut niveau de complexité au cours de leur vie ou ayant reçu un certain niveau d’éducation soient moins exposées à des risques de déclin cognitif et cérébral.
 
Plus précisément, il semblerait que les individus participant régulièrement à des activités intellectuelles stimulantes et étant motivés par l’idée d’apprendre soient moins exposés à un risque accru de déclin cognitif lors de l’avancement en âge.
 
Ainsi, si une personne âgée participe à des activités stimulantes et variées de manière régulière, elle sera tout à fait en mesure de se prémunir face au déclin cognitif et limitera aussi le risque de développer une maladie neurodégénérative comme celle d’Alzheimer, de Parkinson ou encore de Charcot.





Dans la même rubrique
< >

Jeudi 16 Septembre 2021 - 01:00 Points sur les TMS spécifiquement féminins





Nos dernières publications contextuelles