Sommaire
Article publié le 12/11/2020 à 09:47 | Lu 1813 fois

Que faire en cas d'urgence ophtalmologique ?




L’œil est un organe particulièrement fragile. À cet égard, les problèmes concernant la vue ne doivent pas être pris à la légère.


Un certain nombre de symptômes doivent alerter et conduire à consulter un ophtalmologue sans délai, parmi lesquels :
• Une baisse brutale de la vision,
• Une diminution du champ visuel,
• Une douleur oculaire violente,
• Une déformation soudaine de la vision (métamorphopsies)
• L’apparition de taches fixes (scotomes), mobiles (myodesopsies), ou d’éclairs lumineux (phosphènes)
 
Dans ces situations, si vous rendre à l’hôpital constitue souvent le premier réflexe, le contexte sanitaire peut inciter à y réfléchir deux fois.

1. D’une part, parce qu’en cette période de crise sanitaire, les services des urgences des hôpitaux en France et particulièrement les urgences ophtalmologiques sont très engorgées.
2. D’autre part, parce que certaines pathologies de l’œil, bien que souvent très désagréables, ne justifient pas nécessairement une visite à l’hôpital.
 
La plupart des cabinets d’ophtalmologie annoncent toutefois des délais d’attente de plusieurs semaines, voire plusieurs mois. Il existe cependant une alternative : la prise d'un RDV dans un centre d’urgence ophtalmologique, ou bien même d’y consulter sans rendez-vous.
 
Ces centres d’urgences disposent en effet d’équipes d’ophtalmologues, d’un accueil sans RDV et d’un temps d’attente bien plus court que les délais de prise en charge proposés dans les hôpitaux. Il est même possible de consulter l’attente en temps réel sur internet.
 
Pour quelles pathologies ophtalmologiques est-il conseillé de consulter ?
A titre d’exemple, nous avons dressé ci-dessous une liste non exhaustive des maladies de l’œil qui nécessitent une consultation ophtalmologique dès que possible.
 
• Le décollement de la rétine
Le décollement de la rétine est une maladie oculaire rare entrainant des troubles de la vision le plus souvent unilatéraux. Il s’agit d’une urgence chirurgicale, puisqu’elle doit être opérée dans les 24 à 48 heures suivant le diagnostic et peut aboutir à la cécité si elle n’est pas traitée à temps. 
 
• Les conjonctivites infectieuses
La conjonctivite intervient lors d’une inflammation de la membrane qui tapisse l’intérieur des paupières que l’on appelle la conjonctive. Elle est fréquente, très inconfortable, d’origine essentiellement bactérienne ou virale. Sans traitement, les conjonctivites bactériennes en particulier, risquent d’affecter la cornée et d’entrainer une kératite menaçant la vision à long terme.
 
• Les chalazions et les orgelets
Nos paupières hébergent des glandes, dites de Meibomius, qui peuvent causer un chalazion. Pour l’orgelet, il s’agit d’une infection du bulbe ciliaire, causée le plus souvent par une bactérie (staphylocoque).
 
• Abcès de cornée
Le non-respect des règles de manipulation et d’entretien des lentilles peut entrainer un abcès de cornée. Les germes et bactéries à l’origine de l’abcès peuvent avoir de graves conséquences comme une perforation de la cornée qui se traduira par une baisse de vision définitive.
 
• Les hémorragies sous conjonctivales
Un vaisseau sanguin de la conjonctive peut se rompre, provoquant une petite hémorragie bien visible sous la forme d'une tache rouge. On parle d’hémorragie sous conjonctivale. Bien que dans la majorité des cas, elle n'ait aucune incidence, il est recommandé de consulter un ophtalmologue pour vérifier qu'il ne s'agit que d'une simple fragilité capillaire.
 
Pour la plupart de ces pathologies oculaires, il est donc recommandé de consulter au plus vite, afin d’éviter une aggravation de la situation. Une rapide recherche sur le Web vous permettra sans difficulté d’identifier l’hôpital ou le centre d’urgences ophtalmologiques le plus proche pour traiter rapidement votre cas. Bonne santé et vision à tous et toutes !