Sommaire
Article publié le 13/02/2020 à 03:00 | Lu 880 fois

Quand le ping-pong fait face à Alzheimer !

Intéressante initiative. En effet, l’association France Alzheimer et maladies apparentées et la Fédération Française de Tennis de table (de ping-pong si vous préférez) viennent d’unir leurs forces dans un partenariat très original. Explications.


Les deux entités -chacune reconnue dans son domaine- ont souhaité s’associer afin de mutualiser leurs forces et de promouvoir les activités de sport adapté, dans l’accompagnement des personnes atteintes de la maladie d’Alzheimer (et apparentées) et de leur entourage.
 
Au vu des actions développées par le club de tennis de table de Levallois (Hauts-de-Seine) avec la mise en place de séances spécifiques pour les personnes atteintes d'Alzheimer et pour les personnes en situation de handicap, ces deux organismes ont pris conscience de leur complémentarité !
 
De fait, il semblerait que le ping-pong soit bénéfique pour les personnes touchées par la maladie d’Alzheimer. Au-delà de ses vertus de socialisation et de ses bienfaits sur la concentration, la perception de l’espace visuel et la coordination motrice stimulent le système cognitif et contribue à développer l’hippocampe, zone du cerveau fragilisée par la maladie d’Alzheimer.
 
Ce partenariat a notamment pour ambition de promouvoir cette activité sportive auprès de tous les publics dont les personnes malades et leurs proches aidants, de développer une offre de proximité dans toute la France, de rassembler les acteurs et de construire ensemble des offres cohérentes répondant aux besoins des personnes fragilisées.
 
Cette ambition se concrétisera par la mise en place, par exemple, d’ateliers adaptés aux patients. Cette coopération s’inscrit également dans le cadre de la lutte contre les préjugés avec la volonté de bâtir une société inclusive. Une société permettant aux personnes concernées de mieux vivre leur maladie au quotidien, et de conserver la place qui est la leur dans leur environnement.