Sommaire
Article publié le 29/05/2018 à 01:00 | Lu 1326 fois

Préserver son capital dentaire avec l'orthodontie

Au-delà de l’amélioration de leur sourire, les patients adultes qui poussent la porte d’un cabinet d’orthodontie pourront bénéficier d’une amélioration de leur état de santé bucco-dentaire, mais feront également acte de prévention contre les troubles du temps.


Des bénéfices immédiats
Traiter les anomalies orthodontiques présentes apporte de nombreux bénéfices visibles. Des dents bien alignées sont plus faciles à brosser. L’efficacité retrouvée du brossage entraîne une diminution du risque de lésions carieuses dans les espaces autrefois difficiles à atteindre.
 
Le parodonte, c’est-à-dire l’entourage de la dent (gencive et soutien osseux), bénéficie lui aussi de cette hygiène améliorée. Les récessions gingivales (« déchaussement »), dont les malpositions dentaires peuvent être une des causes, diminuent.
 
Le redressement orthodontique des dents postérieures, basculées dans des espaces laissés par les dents perdues autrefois, permettra au chirurgien-dentiste de mieux remplacer cette absence, et augmentera le capital dentaire.
 
Des bénéfices à plus long terme
Des dents en avant sont plus exposées aux chocs et leur correction diminue énormément les risques de fractures traumatiques. De plus, la correction de dents trop en avant entraîne un bien être, le patient est plus sûr de lui.
 
La correction des malpositions dentaires permet également de diminuer l’usure anarchique de l’émail des dents mal alignées entre elles, en leur faisant retrouver leur fonctionnement idéal. Les dents des deux arcades antagonistes glissent alors les unes sur les autres de manière optimale, et leur usure sera minimisée car mieux répartie.
 
De même, ce fonctionnement harmonieux des arcades dentaires entre elles diminuera les risques de pathologies articulaires, ou posturales, dont l’apparition augmente avec le temps
 
Préserver son capital dentaire, c’est traiter les anomalies présentes, mais c’est aussi prévenir d’autres pathologies qui apparaissent et augmentent avec le vieillissement.