Sommaire
Article publié le 04/11/2020 à 09:29 | Lu 949 fois

Près des trois-quarts de 55 ans et plus ont utilisé leur ordi plus assidument durant le premier confinement




Selon l’étude Avira d’octobre 2020* intitulée « Un nouveau monde connecté », 73% des 55 ans et plus ont plus utilisé leur ordinateur à l’occasion du premier confinement 2020. Une tendance qui logiquement, devrait se poursuivre avec cette deuxième « session ».


Ainsi, selon cette nouvelle étude, pratiquement les trois-quarts (73%) des 55 ans et plus ont utilisé leur ordinateur plus que d’ordinaire à l’occasion du premier confinement qui s’est tenu du 16 mars au 11 mai en France.
 
Toujours selon ce sondage, plus des deux-tiers (68%) d'entre eux l'ont utilisé pour l'envoi de mails et 59% pour des visio-conférences (ce qui dénote déjà un certain maniement de l’appareil). En plus de l’envoi de messages, les seniors affirment aussi que la pandémie a changé leur façon d’utiliser leur téléphone ou leur tablette qui furent utilisées plus souvent pour s’informer sur les actualités.
 
Sans aucun doute, l’ordinateur ou le téléphone portable, grâce aux technologies et à l’internet ont créé (ou en tout cas, maintenu) le lien social… Un lien social qui a permis aux générations de se rapprocher. D’ailleurs, certaines blagues circulent actuellement sur le web, mettant en avant que le confinement aurait été encore plus catastrophique il y a vingt ans sans web, ni mobile…
 
« La technologie est un cadeau et la pandémie a montré ses nombreux bénéfices. Bien que les 55 ans et plus aient moins l'habitude d'utiliser les technologies, notre étude montre que 73% de cette tranche d'âge a plus utilisé son ordinateur pendant le confinement, avec des chiffres montrant que l'usage est principalement dédié à se connecter avec les êtres chers » précise Travis Witteveen, le PDG d'Avira , éditeur d’un logiciel antivirus.
 
Et ce spécialiste de préciser : « dans ce nouveau monde connecté, nous devons éduquer ceux qui utilisent les technologies : nos parents et nos grands-parents par exemple, pas seulement sur la manière d'utiliser la technologie mais aussi comment se protéger en ligne ».
 
*Avira a interrogé un échantillon représentatif de citoyens de quatre pays : la France, l’Italie, l’Allemagne et les États-Unis.





Dans la même rubrique
< >

Lundi 2 Novembre 2020 - 15:09 Décès et gestion de l'identité numérique...

Vendredi 30 Octobre 2020 - 01:00 5 étapes pour sécuriser vos appareils connectés