Prendre l'avion : les choses à savoir quand on est senior

Prendre l'avion, c'est parfois s'aventurer dans un monde inconnu aux règles obscures, surtout lorsque l'on prend l'avion pour la première fois et/ou que l'on ne connaît pas la réglementation. La question de l'indemnisation en cas de vol retardé, annulé, de surbooking ou de correspondances ratée préoccupe souvent les seniors, mais il ne faut pas pour autant oublier ses devoirs et obligations en tant que passager.






Vol retardé : bien connaître ses droits en tant que voyageur

Insolite : un vol retardé à cause d'un manque de papier toilette : le 15 décembre 2022, un vol Manchester (Angleterre) - Sharm el-Sheikh (Égypte) a été retardé de plus de 24 heures à cause d'un défaut de livraison de papier toilette.

Le commandant de bord a expliqué que le prestataire chargé de la livraison du papier toilette et d'essuie-mains avait commis une erreur et livré des boissons aux fruits à la place des produits commandés !
 
La durée moyenne du trajet se situant autour de six heures, un départ sans papier toilette n'était pas envisageable par la compagnie low-cost anglaise TUI Airways.
 
Cet événement insolite, au-delà des sourires qu'il a pu provoquer, pose la question des indemnisations prévues en cas de vol retardé. La réglementation, pourtant très utile en tant de passager, est souvent méconnue des utilisateurs et notamment des seniors qui voyagent en avion.

Quelles indemnisations pour quelles situations ?

Plusieurs conditions sont nécessaires pour bénéficier d'une indemnisation en cas de vol retardé :
 
  • Votre vol est arrivé à destination avec plus de trois heures de retard.
  • Votre vol a décollé de ou atterri dans l'Union Européenne.
  • Vous vous êtes enregistrés à temps pour votre vol (au moins 45 minutes à l'avance).
  • Votre réclamation concerne un vol programmé dans les trois dernières années.
  • La compagnie aérienne est responsable du retard de l'avion.
 
Le montant de l'indemnisation augmente avec l'importance du retard et la distance du trajet. Par exemple, un vol de moins de 1.500 km avec trois heures et demie de retard donne lieu à une indemnité de 250 euros, alors qu'un vol de plus de 3.500 km avec plus de quatre heures de retard donne lieu à une indemnité de 600 euros.
 
À noter : d'autres indemnisations, avec des réglementations spécifiques, sont prévues en cas de vol annulé, de correspondance ratée ou encore de problème avec des bagages.

Les devoirs et obligations des passagers en avion

Si les voyageurs sont couverts par une réglementation donnant droit à des indemnités en cas de problèmes, ils sont aussi soumis à des devoirs et des obligations.
 
La première chose à laquelle il faut penser, ce sont les papiers d'identité nécessaires pour voyager en avion. Les papiers d'identité acceptés ne sont pas les mêmes en fonction des situations et notamment, en fonction du pays vers lequel on voyage.
 
C'est pourquoi il faut bien se renseigner en amont de son vol et tout préparer en avance, d'autant plus lorsque l'on connait la durée des démarches nécessaires pour renouveler ses papiers d'identité.
 
Second point de vigilance : les objets interdits en cabine. La réglementation est stricte et les objets non autorisés sont systématiquement confisqués. Sont particulièrement interdites les armes (y compris les jouets et les imitations), ainsi que les objets coupants, tranchants ou pointus et, par extension, les autres objets pouvant blesser (skate-boards, bâtons de marche, etc.).

Article publié le 20/01/2023 à 02:48 | Lu 1295 fois




Twitter
Facebook