Sommaire
Article publié le 06/04/2018 à 06:17 | Lu 604 fois

Précautions et astuces pour rouler sous la pluie

Rouler sur l'autoroute par beau temps est un pur plaisir mais peut vite devenir un enfer lorsque survient la pluie. Il vous faut alors adapter rapidement votre conduite à la mauvaise visibilité, au changement d'adhérence et à la vitesse réduite.


La pluie multiplie les risques d'accident par deux, il est donc primordial de respecter les consignes de sécurité, ainsi que de faire réviser régulièrement sa voiture. Retour sur les précautions à prendre si vous conduisez sous la pluie et la grêle.
 
Limiter sa vitesse
Piqûre de rappel : on a souvent tendance à l'oublier mais la vitesse est réduite lors de fortes averses. Ainsi :
- sur l'autoroute, la limite passe de 130 à 110 km/h
- sur les voies rapides, la limite passe de 110 à 100 km/h
- sur les routes, la limite passe de 90 à 80 km/h
- exception : lorsque la visibilité est inférieure à 50 m, la limite passe à 50 km/h, peu importe le type de route.
 
Respecter les distances de sécurité
La chaussée glissante et la visibilité réduite demandent une vigilance accrue. La distance de freinage lors de fortes pluies étant multipliée par 4, pensez donc à augmenter votre distance de sécurité.

Evitez également les freinages trop brusques et pensez à allumer vos feux de croisement ainsi que vos feux antibrouillard avant. Il est interdit d'allumer les feux antibrouillard arrière qui sont très gênants pour les autres conducteurs. En cas d'utilisation excessive, vous risquez une amende de 90 euros.
 
Enfin, laissez la bande d'arrêt d'urgence libre. Si vous devez vous y arrêter, n'oubliez pas de sortir du côté droit et de vous munir du gilet de sécurité et du triangle d'avertissement réglementaires,  disponibles notamment sur Rameder.
 
Faire réviser régulièrement sa voiture
Il est primordial de prendre soin de votre automobile  tout au long de l'année. Cela est encore plus important en cas d'averses. Faites ainsi vérifier le bon fonctionnement de vos lumières, pneus et balais d'essuie-glaces. Astuce : pour connaitre l'état de vos balais, contrôlez le marqueur d'usure situé sur le dessus. Il est vert ? Ils sont en bon état. Orange ? Il est temps de changer vos balais d'essuie-glaces, surtout s’ils frottent et laissent des zones non nettoyées.
 
Eviter l'aquaplaning
Faire réviser régulièrement vos pneus peut vous sauver la vie. Pensez ainsi à faire vérifier l'épaisseur de la gomme, ainsi que la pression des pneus chez un garagiste avant de prendre la route des vacances. Un pneu neuf évacue cinq fois plus d'eau qu'un pneu usé ! L'aquaplaning se produit lorsque les pneus n'arrivent plus à évacuer l'eau se trouvant sur la route.
 
La perte d'adhérence vous fait alors perdre le contrôle de votre véhicule. Cet effet est accentué sur les routes boiseuses, où l'eau et les feuilles rendent le terrain encore plus glissant. Pour l'éviter, il vous faut donc réduire drastiquement votre vitesse et adopter une conduite souple. En cas d'aquaplaning, ne freinez surtout pas. Relâchez l'accélérateur et maintenez votre volant vers un point fixe en face de vous jusqu'à ce que vos pneus retrouvent leur adhérence.
 
Lutter contre la buée
En plus de la pluie, voici maintenant que la buée vient limiter votre visibilité. Pas de panique ! Si vous ne disposez pas de système anti-buée, il vous suffit d'allumer la clim en mode air chaud pour désembuer rapidement vos vitres.
 
Conduire par mauvais temps demande des réflexes, une bonne vision, une bonne connaissance du code et surtout une voiture aux normes. Pour votre bien-être et celui des autres automobilistes, pensez à respecter les consignes de sécurité.