Sommaire
Article publié le 14/11/2019 à 03:23 | Lu 1507 fois

Poulidor : un grand du cyclisme vient de disparaitre et avec lui, toute une époque !

L'ancien cycliste français Raymond Poulidor, immense figure populaire française fort d'une carrière de 18 ans, s'est éteint à l’âge de 83 ans le 13 novembre dernier à 2h du matin à Saint-Léonard-de-Noblat (Nouvelle-Aquitaine) a informé sa famille. « L’éternel second » qui a fait rêver des générations, vient de disparaitre.


Poupou, comme on le surnommait, n’a jamais porté le maillot jaune. Mais l’éternel second a marqué l’histoire du Tour de France et du cyclisme car il fut davantage qu’un sportif de haut niveau. C’était une immense figure populaire, celle d’une France qui n’est plus et qui, d’une certaine manière, disparait avec lui.
 
Il était hospitalisé depuis le 8 octobre dernier en raison d'une grande fatigue. Il est finalement décédé mercredi dernier à 2h du matin à l'âge de 83 ans. On ne connait pas les raisons exactes de sa mort, mais ce que l’on sait, c’est que son état de santé s’était dégradé après le Tour de France 2019. Hier, il semblerait que le sportif se soit éteint naturellement en raison de divers problèmes de santé liés à l’âge…
 
Rappelons que Poulidor était originaire de la Creuse. Il a été vainqueur de 7 étapes sur le Tour de France au cours de ses 14 participations entre 1962 et 1976. Pour autant, cet excellent grimpeur n’a jamais gagné un seul Tour de France (toujours face à son rival Jacques Anquetil), ni même porté le maillot jaune. D’où ce surnom de « l’éternel second » !
 
A ce sujet et non sans humour, Poupou aimait à souligner que : « ce maillot jaune , si je l'avais porté, je ne serais pas Poulidor. Si j'avais gagné un Tour ou deux et si j'avais porté la précieuse tunique, je suis sûr qu'on ne parlerait plus de moi ».
 
L’éternel second devrait être parmi les premiers au paradis des cyclistes.