Sommaire
Article publié le 12/07/2021 à 01:00 | Lu 2585 fois

Plantes : une obligation d'information sur les risques pour la santé




Vous appréciez les plantes vertes ou plantes à fleurs ? Le jardinage est votre passe-temps favori ? Sachez que depuis le 1er juillet 2021, les vendeurs de végétaux d'ornement sont tenus, avant l'achat, d'informer leurs clients sur les dangers potentiels de certaines plantes. L'information porte sur les possibles risques pour la santé (allergie, réaction cutanée, intoxication) des végétaux, sur les moyens de s'en prémunir et sur la conduite à tenir en cas d'exposition à risque.


Photo Prudence Earl on Unsplash
Obligation d'informations sur les plantes à risques
Allergies ou intoxication en cas d'ingestion : certaines plantes peuvent présenter des risques pour la santé.
 
Les distributeurs ou vendeurs doivent faire figurer de manière parfaitement visible et lisible sur le document d'accompagnement (étiquette, pancarte, descriptif) des végétaux susceptibles de présenter un risque pour la santé les informations suivantes :
- risques pour la santé : toxique en cas d'ingestion ; allergie respiratoire par le pollen ; réaction cutanée anormale ; atteinte des yeux...
- moyens de s'en prémunir : éloigner des enfants ; éviter l'exposition des personnes allergiques ; éviter tout contact avec la peau...
- conduite à tenir : en cas d'ingestion, appeler un centre antipoison, le 15 ou le 112 ; rincer à l'eau les zones exposées et laver les vêtements ayant été en contact ; en cas d'apparition d'une réaction cutanée anormale, consulter un centre antipoison ou un médecin...
 
Cette information devra être délivrée avant l'achat, qu'il s'agisse d'une vente au détail, d'une vente à distance, d'une prestation de services ou d'un achat public. Les paysagistes doivent informer leurs clients au moment du devis.
 
En annexe de cet arrêté figure une liste de 58 espèces susceptibles de porter atteinte à la santé humaine, classées selon quatre catégories :
- les espèces pouvant être toxiques en cas d'ingestion, comme par exemple le datura stramoine, le laurier rose et l'If ;
- les espèces dont le pollen peut provoquer une allergie respiratoire, dont le noisetier commun, le charme, l'olivier et les bouleaux blancs et pubescents ;
- les espèces pouvant entraîner des réactions cutanées, comme l'alocasia « Oreille d'éléphant » et le philodendron ;
- les espèces pouvant entraîner une réaction cutanée anormale en cas de contact avec la peau et d'exposition au soleil (phytophotodermatose), comme l'angélique vraie et l'angélique des bois.
 
A savoir : cette obligation d'information est précisée dans un arrêté du 4 septembre 2020 paru au Journal officiel le 12 septembre 2020. L'entrée en vigueur de cet arrêté était fixée au 1er juillet 2021.
 
Nouveau site internet plantes-risques.info
Afin d'informer largement le grand public des risques en cas d'ingestion, de contact ou d'allergie respiratoire liés à ces végétaux présents dans le milieu naturel ou chez les particuliers, le ministère des Solidarités et de la Santé, en association avec Fredon France, a lancé le 1er juillet 2021 le site plantes-risque.info. Ce site permet d'effectuer une recherche par nom ou une recherche visuelle de la plante. Il permet également de connaître les moyens de se prémunir des risques, les bons réflexes à avoir en cas de symptômes et donne des indications sur la présence de la plante dans le milieu naturel.
 
A savoir : en cas de symptômes après l'ingestion d'une plante toxique, il est recommandé de contacter le centre antipoison le plus proche, le 15 ou le 112. Il est aussi conseillé de conserver l'étiquette ou une photographie du végétal pour faciliter son identification.

Source