Philippe Berquin et Audilab, qualifiés pour la 24ème édition de la Mini-Transat

Philippe Berquin, doyen de la mini-transat, prendra le départ de la mythique course aux Sables d’Olonne le 24 septembre prochain, aux couleurs du réseau français d’audioprothésistes, Audilab. À travers ce sponsoring, cette entreprise souhaite soutenir la cause du bien-vieillir.


En tout, 90 compétiteurs et 7.500 km de navigation sans assistance et sans moyen de communication, un périple qui équivaut à dix fois la distance Paris-Montpellier. Tel est le nouveau challenge du doyen de la Mini-Transat Philippe Berquin.
 
Pour rappel, on se souvient que ce partenariat entre le skipper et l’entreprise Audilab a débuté en 2017 à l’occasion d’une première traversée de l’Atlantique à la rame.
 
Dans la pratique, ce projet sportif permet de montrer qu’à plus de 60 ans, tout reste possible, même les défis les plus fous, pour peu que la santé et l’envie soient entretenues.
 
Ainsi, ce monsieur de 64 ans se retrouvera seul au milieu de l’Atlantique sur son voilier de 6m50 de long, « Hector ». La vitesse du voilier est parfois aussi rapide qu’un cheval au galop et l’envergure de sa grand-voile est de 25 m2.
 
Des chiffres impressionnants qui prouvent que bien vieillir est possible si l’on reste attentif aux risques que l’on prend et si, en les mesurant, on sait bien s’entourer et prendre soin de soi.
 
Philippe Berquin est ancien directeur TER de la SNCF où il a managé plus de 4.000 salariés. Sportif aguerri, il fut pilote de moto dans des rallyes africains, parachutiste, coureur de marathons et détient également deux records mondiaux de traversée du Sahara en char à voile. Bref, l’homme est aguerri aux défis.
 
Navigateur confirmé, il a déjà six traversées de l’Atlantique à son actif dont deux à la rame, notamment à bord du bateau Audilab en 2018 aux côtés de Gilles Ponthieu.
 
Après une longue phase de qualifications en 2022, le skipper Philippe Berquin est inscrit pour participer à la 24ème édition, à bord du voilier Audilab, au départ des Sables d’Olonne le 24 septembre 2023.
 
Le skipper a en effet obtenu les 1.500 milles nautiques requis et effectué un parcours qualificatif de 1.000 milles supplémentaires. La Mini-Transat est une course transatlantique à destination de la Guadeloupe, une traversée de 4.050 milles (7 500 km) sans assistance et sans moyen de communication moderne.
 
Tous les deux ans depuis 1977, à l’automne, les skippers prennent la mer en solitaire à bord de « mini », des voiliers de 6m50. La traversée s’effectue en deux étapes, au départ de la France métropolitaine (depuis 1985), avec une escale d’une dizaine de jours aux îles Canaries, avant de rejoindre les Antilles.

Pour en savoir plus, vous pouvez également écouter un podcast  qui lui a été consacré.

Publié le 01/06/2023 à 01:00 | Lu 4280 fois