Sommaire
Article publié le 28/05/2019 à 04:15 | Lu 1269 fois

Papyhappy à la conquête de l'Espagne

La jeune société française Papyhappy, spécialisée dans la recherche de logements pour personnes âgées et dans le partage collaboratif, amorce son déploiement international en Espagne.


Dans la péninsule ibérique, les modèles sociaux et familiaux évoluent. On observe ainsi une forte augmentation de la décohabitation des générations, même si l’Espagne conserve une solidarité familiale omniprésente.
 
De plus, ce pays qui était traditionnellement un pays d’émigration tend à devenir une terre d’accueil (tout comme le Portugal d’ailleurs), l’immigration -outre celle provenant d’Afrique du nord- étant principalement composée de retraités de différents pays européens et notamment de Français.
 
« Deux collaborateurs espagnols œuvrent depuis plusieurs mois déjà, au déploiement de notre activité sur le territoire. Il est primordial pour notre entreprise, d’obtenir une représentativité locale des résidences avant d’y déployer notre service d’accompagnement. A ce jour, 250 résidences ont déjà fait l’objet de visite en client mystère », poursuit Joachim Tavares
 
Fort de ces constats, et au vu de la demande croissante, la jeune entreprise projette d’accompagner les personnes âgées françaises et espagnoles dans leurs recherches de logements. La start-up installe son bureau à Saragosse mais couvre également les villes de Barcelone et Madrid ; les deux plus grandes agglomérations espagnoes. Elle ambitionne de couvrir à moyen terme, l’ensemble du pays.
 
Depuis 2006, l’Espagne s’est mise en ordre de marche pour accompagner les seniors avec la « loi Dépendance » qui impose un accès égal aux services et prestations d’aides aux personnes âgées et permet in fine, de faciliter l’accès des seniors aux résidences privées.
 
On le sait depuis des années déjà : « L’Espagne séduit nos retraités pour deux raisons principales, son climat plus avantageux et son pouvoir d’achat plus attractif », explique Joachim Tavares, co-fondateur de Papyhappy. Cette première étape vise à terme, un déploiement européen. D’autres pays frontaliers à la France et en forte évolution démographique tels que le Benelux, l’Allemagne, le Portugal et l’Italie sont également dans l’œil de mire de l’entreprise.
 
Rappelons que ce site propose un guide des maisons de retraite et des résidences pour seniors qui permet de partager son expérience en laissant un avis sur un établissement et de profiter de celles des autres en retour. Ils ne sont d’ailleurs pas les seuls sur ce marché où d’autres acteurs interviennent peu ou prou de la même manière.  
 
Dans la pratique, cela se concrétise par un volet collaboratif avec des avis, des photos et des notes déposés par les résidents des établissements ou par des personnes extérieures. Ces notes sont données selon quatre grands critères qualitatifs : l’hébergement, l’accueil, la restauration et les services. Ce qui semble effectivement la base pour noter ce type de structures.