Sommaire
Article publié le 02/10/2019 à 04:17 | Lu 1718 fois

OMS : une appli pour améliorer les soins aux personnes âgées

À l’occasion de la Journée internationale des personnes âgées, le 1er octobre, l’Organisation mondiale de la Santé (OMS) a lancé un ensemble d’outils, dont une application numérique, pour aider les professionnels de la santé et de l’action sociale à améliorer la qualité des soins qu’ils dispensent aux personnes âgées.


Copyright Anne Petry
Baptisée ICOPE Handbook App, c’est une application numérique interactive créée par l’OMS. Elle donne des conseils pratiques pour répondre aux besoins prioritaires des personnes âgées : mobilité réduite, malnutrition, déficiences visuelles et auditives, déclin cognitif, symptômes dépressifs et services médico-sociaux.
 
Utilisée conjointement avec un ensemble d’outils comprenant un nouveau manuel, cette application accélérera la formation des professionnels de la santé et de l’action sociale afin d’apporter une réponse plus adaptée aux besoins divers des personnes âgées.
 
Pour le Dr Anshu Banerjee, Directeur du Département Santé de la mère, du nouveau-né, de l’enfant et de l’adolescent, et vieillissement à l’OMS « il est essentiel que les services destinés aux personnes âgées soient inclus dans des programmes de soins de santé universels. Dans le même temps, les services de santé et les services sociaux doivent être bien coordonnés afin de répondre de façon optimale aux besoins. Ce nouvel ensemble d’outils appuie une approche du vieillissement en bonne santé grâce à un modèle de soins coordonné et centré sur la personne ».
 
La population mondiale vieillit rapidement. En 2050, une personne sur cinq aura plus de 60 ans. Le nombre de personnes âgées de 80 ans ou plus devrait tripler, passant de 143 millions en 2019 à 426 millions en 2050. Même si chaque personne âgée est différente, les capacités physiques et mentales ont tendance à diminuer avec l’âge. 
 
Le Dr Islene Araujo de Carvalho, Chef du Groupe Vieillissement et soins intégrés à l’OMS, est convaincue que « cette innovation permettra aux personnes âgées de continuer à s’adonner aux activités qu’elles aiment et d’éviter l’isolement social et la dépendance aux soins. Pour parvenir à un plan de soins personnalisés, il est essentiel d’intervenir à proximité du lieu de résidence des personnes âgées, avec la participation active de la communauté et des personnes âgées elles-mêmes ».
 
L’ensemble d’outils de soins intégrés pour les personnes âgées est le résultat de deux années de consultations approfondies avec les principaux experts et parties prenantes, y compris des représentants de la société civile. 
 
Le programme de développement à l’horizon 2030 et ses Objectifs de développement durable reconnaissent que le développement, pour qu’il soit effectif, doit être inclusif et englober tous les âges. L’autonomie des personnes âgées et leur participation active à la vie sociale, en étant en bonne santé, contribuent à leur inclusion et à la réduction des inégalités. 

Source