Sommaire
Article publié le 03/04/2019 à 07:16 | Lu 4443 fois

Nestlé va commercialiser un bioactif naturel ralentissant le vieillissement

On le sait, le géant suisse de l’agro-alimentaire Nestlé s’intéresse aux produits anti-âge depuis des années… En ce printemps 2019, on apprend que le groupe va commercialiser un bioactif naturel, l’urolithine A mis au point par la start-up lausannoise Amazentis à partir de la grenade.


Nestlé va commercialiser un bioactif naturel ralentissant le vieillissement
Ce nouveau produit va être commercialisé internationalement par Nestlé Health Science. De quoi s’agit-il exactement ? D’un bioactif naturel, qui a été testé cliniquement, à base d'urolithine A, une molécule visant à ralentir le processus de vieillissement.
 
Cette molécule -issue de la grenade- a été mis au point par la start-up lausannoise Amazentis, une émanation de l'EPFL (école polytechnique de Lausanne) après des années de recherche et de développement.
 
La multinationale suisse a obtenu les droits mondiaux pour l'inclusion d'urolithine A dans des compléments alimentaires, certains aliments et boissons, ou encore dans des produits de nutrition médicale. Par la même occasion, Nestlé va prendre une participation au capital de la start-up, c’est dire si le groupe croit à ce produit…
 
La grenade est-elle vraiment le « super-fruit » qui permettra de lutter contre le vieillissement ? Jusqu'alors, les preuves scientifiques étaient plutôt faibles... Un certain discrédit entourait même la question, suite à des campagnes marketing controversées.
 
Souhaitant y voir plus clair, des chercheurs de l'EPFL en Suisse et de la société Amazentis sont parvenus à mettre à jour le secret de la grenade. Ils ont pu montrer comment une molécule présente dans le fruit, puis transformée par le microbiome intestinal, permettait aux cellules musculaires de se prémunir contre une cause majeure du vieillissement.  
 
L'âge venant, nos cellules peinent à recycler leurs usines énergétiques. Ces petits compartiments internes, appelés mitochondries, n'effectuent plus leur tâche correctement. Cette dégradation affecte le fonctionnement de nombreux tissus, dont les muscles, qui s'affaiblissent avec les années (ndlr : sarcopénie). L'accumulation de mitochondries dysfonctionnelles est également soupçonnée de jouer un rôle important dans d'autres pathologies liées à l'âge, telle la maladie de Parkinson.
 
Dans la grenade, les chercheurs ont identifié une molécule capable à elle seule rétablir le recyclage des mitochondries déficientes : l'urolithine A. « Il s'agit de la seule molécule connue qui puisse relancer le mécanisme de nettoyage des mitochondries autrement appelé mitophagie, explique Patrick Aebischer, co-auteur d'une étude parue sur le sujet il y a deux ans. Il s'agit d'une substance entièrement naturelle, mais son effet est puissant et mesurable ».
    
Amazentis a donc développé des produits conçus pour administrer des doses finement calibrées d'urolithine A. En aidant le corps à se régénérer lui-même, ce complément alimentaire universel pourrait bien réussir là où ont échoué certains qui avaient pour objectif d'augmenter la masse musculaire. L’urolithine A a obtenu le statut Gras (Generally accepted as safe) de l’agence de santé américaine (FDA).





Dans la même rubrique :
< >