Sommaire
Article publié le 03/12/2020 à 11:20 | Lu 2138 fois

Mr Vadim : quand un légionnaire retraité et arthritique reprend du service (BD)




Les éditions Grand Angle vont publier le 3 février 2021 une belle BD intitulé Mr Vadim, arthrose, crime & crustacées de Gihef au scénario et Morgan Tanco au dessin. Il s’agit de l’histoire de Mr Vadim, un vieux monsieur arthritique et sans argent, ce légionnaire à la retraite qui va reprendre les armes pour gagner sa vie. Quitte à oublier l’honnêteté.


Depuis une dizaine d’années, de plus en plus de bandes dessinées mettent en scène des personnes âgées. De la dépendance aux amours seniors en passant par les maisons de retraite, les thèmes sont variés et traités sous le signe de l’humour, de la tendresse, de la réalité, etc.
 
Récemment, deux « BD seniors » aux antipodes l’une de l’autre ont connu un beau succès en librairie : Les vieux fourneaux dont le tome 6 vient de sortir et L'obsolescence programmée de nos sentiments.
 
Aujourd’hui, c’est aux éditions Grand Angle de proposer une nouvelle bande dessinée mettant en scène un vieux légionnaires arthritique, sans le sou et à la rue du jour au lendemain…
 
C’est cette situation tragique qui va le mener à devenir tueur à gages pour le compte d’un caïd désireux de conquérir la French Riviera. Et sous son apparence de vieillard innocent, c’est une arme redoutable. Enfin, lorsque son arthrose ne lui joue pas des tours…
 
Avec la pratique, les réflexes reviennent vite : charger son arme, se planquer, guetter. Seule faiblesse : la vieillesse est sa plus grande ennemie (vue trouble, arthrite naissante…).
 
Cet album de Gihef et Morgan Tanco mêlant ton déjanté et réalité sociale apporte une perception différente sur ces hommes brisés par les combats, meurtris par les conflits, abîmés. L’histoire met en lumière les séquelles de ces carrières militaires…
 
Elle révèle comment ces gestes maintes fois répétés des années plus tôt sont gravés dans la chair de ces soldats et qu’il est difficile de s’en défaire. Ils réapparaissent avec une facilité déconcertante, un naturel qui vous glace le sang…
 
Dommage qu’il ne sorte pas pour les fêtes de fin d’année, il faudra attendre début février 2021. Mais pour l’avoir feuilleter, cette BD est un véritable « page turner » comme disent les anglo-saxons.