Sommaire
Article publié le 05/04/2019 à 05:51 | Lu 3495 fois

Mobil home : un tiers de propriétaires sont des seniors

C’est une résidence secondaire pour certains quand c’est un lieu de vacances pour d’autres… De nos jours, le camping et le retour à la nature par la même occasion attirent de plus en plus d’adeptes chaque année notamment les seniors. Siblu, le leader européen de l’hôtellerie de plein air, fait le point sur ces nouveaux consommateurs pas comme les autres et rappelle que plus du tiers (36%) des propriétaires de mobil home sont des seniors !


Avant d’entrer dans le détail, rappelons tout d’abord la définition d’un mobil home. Il s’agit d’une habitation de forme rectangulaire pouvant servir de résidence permanente ou secondaire. Elle doit être habitable à longueur d'année, construite sur un châssis remorquable, non sur fondations permanentes, et destinée à être raccordée aux services publics. Sans grande différence ? Elle repose sur des roues (stabilisées à l’arrêt) et peut être déplacée par la route.
 
Selon Siblu, l’un des leaders européens de l’hôtellerie de plein air, les retraités -sans trop de surprise d’ailleurs- sont les principaux acheteurs de mobil-home (36%). Cette tendance se confirme d’année en année.
 
Ils ont en moyenne plus de 61 ans (38%) et leur agenda s’avère très flexible (ils sont à la retraite). Cela leur permet d’effectuer plusieurs courts et longs séjours en camping dans l’année, sans avoir à anticiper une réservation.
 
Comme le précise Siblu dans son communiqué : « être propriétaire d’un mobil home permet de tisser des liens forts avec ses proches et d’autres propriétaires, de pouvoir vivre des instants uniques avec ses petits-enfants ».  Soit. 
 
« Les seniors, véritables « early adopters », sont ceux qui adhérent les plus à ce mode de vie en plein air », déclare Mikaël Quilfen, Directeur Marketing et Communication de Siblu. Rien d’étonnant puisque dans les années 60, ces jeunes vacanciers étaient alors, déjà, de fervents adeptes du camping en tente. Ils ont juste évolué vers plus de confort avec l’âge.
 
Pour les baby-boomers, priorités à la liberté et au confort, promesses fortes que le camping d’aujourd’hui tient avec ce type d'habitat. Qu’ils choisissent ce mode de vie uniquement pour les vacances ou pour avoir un pied à terre et s’évader à tout moment, les seniors sont sans aucun doute les plus addicts de ces nouvelles résidences secondaires à moins de 2h00 /3h00 de chez eux !
 
Autre avantage et non des moindres : il est bien évidemment possible de louer votre mobil home à d’autres vacanciers pendant certaines périodes de l’année, ce qui permet de réduire les factures et de générer des revenus locatifs. 
 
*L’étude a été menée entre le 10 et le 11 mai 2017 auprès d’un échantillon de 1019 personnes représentatif de la population française âgée de 18 ans et plus. L’échantillon a été constitué selon la méthode des quotas, au regard des critères de sexe, d’âge, de catégorie socioprofessionnelle, de catégorie d’agglomération et de région de résidence.






Dans la même rubrique :
< >

Lundi 8 Avril 2019 - 03:26 Découverte : randonnée gourmande au Tyrol