Mes rendez-vous avec Léo : le point de vue de l'actrice Emma Thompson (film)

Le film Mes rendez-vous avec Léo de Katy Brand est sorti sur les écrans le 30 novembre dernier. L’histoire ? Celle de Nancy Stokes (Emma Thompson), enseignante à la retraite qui a vécu une vie sage et sans excès. Après la mort de son mari, elle est prise d’un inavouable désir d’aventure. Elle s’offre alors les services d’un jeune « escort boy », Léo Grande. Le point de vue de l’actrice sur ce film.





Âgée d’une soixantaine d’années, Nancy est prof d’éducation religieuse à la retraite. Elle est veuve depuis deux ans et elle prend la décision incroyablement courageuse et surprenante de faire appel aux services d’un jeune prostitué.
 
Elle est courageuse mais elle a aussi de nombreuses failles. La plupart de ses convictions sont aux antipodes de la pensée woke –et j’adore ça, car cela correspond à 90% de la population. Ses préjugés, ses a priori, son comportement n’ont rien d’atypique.
 
C’est donc une personne d’une normalité absolue qui décide de s’engager dans cette relation d’une intimité rare, mais dépourvue de sentiments amoureux.
 
Nancy a respecté les règles de la société toute sa vie –on pourrait la décrire comme un pôle de stabilité. Elle s’est toujours très bien comportée et elle a vécu en couple pendant 31 ans, sans le moindre accroc. Elle a deux enfants en bonne santé qui ont réussi leur vie.
 
Elle a enseigné l’éducation religieuse tout au long de sa carrière. Et pourtant, on comprend que cet édifice qui semble si parfait est, en réalité, loin de l’être, qu’il dissimule un vide qui l’a empêchée de s’accomplir pleinement comme être humain.
 
Nous sommes totalement conditionnés. Beaucoup de nos représentations sociales nous empêchent de nous affirmer et, à mon sens, c’est aussi un sujet qu’aborde le fi lm. Si on n’obéissait pas aux règles, est-ce qu’on serait davantage conscient de ce qu’on désire réellement  ? Comment pourrait-on l’exprimer et comment accéder à ses désirs ?
 
Nous sommes habitués à voir des hommes d’âge mûr avec de jeunes femmes –mais nous ne sommes pas habitués à voir des femmes d’âge mûr avec de jeunes hommes. Ce n’est fréquent, ni dans la société, ni au cinéma, et lorsqu’il arrive qu’on en voie, la femme d’âge mûr a quelque chose d’outrageusement sexuel, et on la qualifie souvent de cougar. C’est à vomir.
 
Nancy est une femme qu’on ne s’attend pas à voir prendre du plaisir en faisant l’amour. Au départ, elle est tellement inhibée qu’elle ne supporte même pas qu’on la touche et, peu à peu, elle noue une très belle relation avec cet homme –une grande proximité dépourvue de sentiment amoureux comme je n’en avais encore jamais vu.

Article publié le 12/12/2022 à 01:00 | Lu 1301 fois




Twitter
Facebook