Ménopause : le point avec la gynécologue Susanna Unsworth sur les symptômes moins connus (partie 2)

Le Mois mondial de la ménopause est l’occasion pour l’experte médicale d’Intimina*, la gynécologue Susanna Unsworth, de nous éclairer sur des symptômes rares de la ménopause et de répondre aux questions fréquemment posées par ses patientes.





Le vaginisme, tout comme l’atrophie et la sécheresse vaginales sont souvent liés à la ménopause. Que conseillez-vous aux femmes qui en souffrent ?

Le vaginisme provoque des contractions involontaires des muscles autour du vagin et du périnée, ce qui rend les rapports sexuels douloureux. Ces derniers, qui sont une conséquence du syndrome génito-urinaire de la ménopause, peuvent être à l’origine de cette affection.
 
Dans le cadre de mon travail, j’ai prescrit aux femmes des dilatateurs vaginaux qu’elles peuvent utiliser elles-mêmes, en augmentant lentement la taille qu’elles peuvent tolérer.

Je trouve qu’en général, ces traitements sont encore plus efficaces s’ils sont combinés à une thérapie psychosexuelle. Il est également important de veiller à ce que l’impact d’un faible taux d’œstrogènes soit pris en compte, généralement par voie vaginale.
 
Les infections des voies urogénitales inférieures causées par un taux d’œstrogène faible sont connues sous le nom de « syndrome génito-urinaire de la ménopause ». L’atrophie vaginale est un aspect de ce syndrome.
 
Les tissus vaginaux sont constitués de nombreux récepteurs d’œstrogènes. Lorsque le niveau de ces derniers commence à chuter à l’approche de la ménopause, ces tissus deviennent plus fins et perdent leurs fibres de collagène qui les soutiennent.
 
Ils perdent leur couleur, et leur production naturelle de sécrétions et d’acide lactique diminue, ce qui les rend propices à la prolifération de bactéries dangereuses. Les conséquences : la sécheresse, les démangeaisons, les rapports douloureux et, le cas échéant, un risque d’infections accru (notamment du tractus urinaire).
 
On peut facilement y remédier grâce à des hydratants vaginaux ou des lubrifiants pendant les rapports. Je déconseille les lavages vaginaux, car ils réduisent souvent les « bonnes » bactéries.

Des appareils conçus pour le bien-être sexuel sont souvent efficaces dans ce genre de situation, car l’augmentation du flux sanguin dans les tissus de cette partie du corps peut soulager les symptômes décrits ci-dessus.
 
Le traitement médical le plus efficace est toutefois une forme d’œstrogène vaginale (comprimés, crèmes ou anneaux). Beaucoup de femmes connaissent une nette amélioration dès le début de cette méthode thérapeutique.

Quels sont les autres changements qui se produisent dans le corps dès le début de la ménopause ou de la préménopause ?

La libido en prend souvent un coup pendant la ménopause. Nombreuses sont les femmes qui affirment avoir du mal à atteindre l’orgasme, et subir une baisse de la libido et de la sensibilité.
 
Cela est notamment dû à des facteurs physiques et psychologiques. Les changements de niveaux d’œstrogènes et de testostérone ont un impact sur le cerveau, ce qui entraîne une baisse du désir sexuel. En outre, la chute du niveau hormonal entraîne des conséquences physiques qui affectent les tissus vaginaux, clitoridiens et de la vulve.
 
Et enfin, il y a tous les autres symptômes de la ménopause : les sueurs nocturnes, les douleurs aux articulations, les sautes d’humeur, l’anxiété et une léthargie générale. Toutes ces choses peuvent influer sur le bien-être général et, notamment, sur la libido.
 
Il faut donc en tenir compte lorsqu’on essaye d’aider les femmes qui connaissent des problèmes de libido. Une thérapie hormonale systémique à base d’œstrogènes et de testostérone peut aider. Il vaut donc mieux les prendre ensemble.
 
Les appareils de bien-être sexuel ont un rôle bien précis ; notamment celui d’améliorer la sensibilité des tissus vaginaux et clitoridiens. J’attache cependant beaucoup d’importance aux facteurs psychologies tels que l’impact sur la vie de couple et conseille donc de suivre une psychothérapie sexuelle.
 
*Intimina est une marque suédoise créée en 2009, qui offre un éventail complet de produits destinés au bien-être intime des femmes.

Article publié le 27/10/2022 à 01:00 | Lu 3130 fois