Sommaire
Article publié le 08/12/2017 à 02:38 | Lu 775 fois

Magnys : des lunettes pour presbytes réglées en moins de cinq minutes

La marque de lunettes Magnys « 100% made in France » et spéciale « presbytes » a été lancée l’année dernière. Aujourd’hui, ce lancement est un succès avec plus de 200 points de vente référencés et un prix conseillé de 49 euros. Des lunettes "accessibles" dont les verres sont réglables chez l’opticien en moins de cinq minutes. Et sans ordonnance.


Il y a un peu plus d’an, la marque Magnys se lançait sur le marché des lunettes pour presbytes… L’idée ? Proposer à une clientèle de plus en plus nombreuse du fait même du vieillissement, les premières lunettes de presbytie réglables à la morphologie et disponibles exclusivement chez les opticiens sans ordonnance.
 
Depuis un an, la start-up a fait son chemin (grâce notamment à une levée de fonds d’un million d’euros) et a développé son offre avec à ce jour, 200 points de vente sur le territoire français (un nouveau point de vente ouvert par jour) et 70 points de ventes à l'étranger : Allemagne, Grèce, Italie et Liban.
 
Avant d’entrer dans le détail du produit, rappelons que la presbytie est une évolution naturelle de la vision qui touche chacun d’entre nous vers l’âge de 45 ans et qui se stabilise vers 60-65 ans. Elle se traduit par une difficulté à voir de près.
 
Plus concrètement, cela provient d’une perte de souplesse du cristallin, partie de l’œil qui joue le rôle de lentille, qui se bombe insuffisamment et accommode difficilement, comme l’autofocus d’un appareil photo qui n’assurerait plus la mise au point. On estime qu’il y a actuellement en France, vingt-deux millions de presbytes dont 700 000 nouveaux cas chaque année.
 
Dans ce contexte démographique, disposer chez son opticien d’une paire de lunettes de vision de près de qualité, sans pour autant avoir à consulter son ophtalmologiste (de nos jours une prise de rendez-vous peut prendre des semaines), est devenu capital. C’est désormais possible avec ces nouvelles lunettes « 100% made in France » !
 
« Cette solution brevetée permet à un presbyte de disposer aisément d’une paire de lunettes équipée de verres dégressifs et réglée à son écart pupillaire. C’est une première mondiale. Accessible et disponible rapidement, cette nouvelle marque prend le contrepied des « lunettes loupes », peu vendues chez les opticiens » remarque Denis Thoral fondateur de la marque.
 
L'innovation technique pose sur le fait d'avoir réussi à développer ensemble les deux piliers de la paire de lunettes : les verres d’un côté et la monture de l’autre. De fait, « la marque permet à l'opticien de procéder très facilement et en un temps record au centrage des verres en face de chaque pupille et d'avoir un meilleur confort de vision en montant cette paire avec des verres à profondeur de champ de meilleure qualité » assure le communiqué.
 
Plus concrètement, il vous faudra débourser 49 euros. Pour information, au printemps 2018, la marque envisage le lancement d’une gamme solaire.