Mâcon : mise en place de la plateforme Gabby pour faciliter la vie des seniors à domicile

La plateforme Gabby s’étend désormais à Mâcon (Saône et Loire) et ses 33 000 habitants, qui va adapter ce dispositif permettant aux collectivités locales de contribuer à répondre à trois enjeux essentiels pour les bien-être des ainés : coordonner le maintien à domicile, favoriser leur inclusion numérique et soutenir les aidants de manière concrète. Tout habitant de Mâcon de plus de 65 ans peut en profiter*.


Dans la pratique, Gabby est une plateforme de coordination qui s’adresse aux seniors mais également aux aidants familiaux et aux intervenants extérieurs (services et professionnels de santé). Au quotidien, elle vise à permettre de soutenir le maintien à domicile en toute facilité et en toute sécurité.
 
Elle est déjà déployée auprès de 60.000 utilisateurs dans le monde (en Arizona et en Géorgie aux USA, en Belgique, au Portugal, en Espagne et donc en France) sous le nom de Gabby ou en marque blanche.
 
Plus concrètement, ce dispositif repose sur quatre outils :
 
  • un cahier de vie ouvert aux intervenants aussi bien aidants familiaux que professionnels qui permet de voir l’organisation de la journée, les passages, les besoins… Plus précisément, cet outil apporte de la traçabilité, rassure, permet d’anticiper et d’interagir entre les intervenants.
  • une conciergerie qui référence tous les services et les produits proposés par les partenaires locaux, comprenant non seulement des aides médico-sociales mais également le coiffeur, le plombier, etc.
  • un fil d’actualité (sous forme de réseau social) qui implique la famille, les bénéficiaires et la collectivité. Il rassemble des messages écrits, des photos, des vidéos et plus globalement, tous les types de contenus concernant la vie du bénéficiaire.
  • Bons réflexes et prévention : il s’agit de fiches d’information, de prévention, de jeux, de questionnaires d’auto-évaluation sur le niveau d’autonomie (sommeil, nutrition, isolement, trouble auditif, fragilité, logement, autonomie).
 

* Des conditions préférentielles sont mises en place pour les 120 premiers demandeurs : ils auront zéro reste à charge à l’issue d’un an d’utilisation.  Ceux qui sont identifiés par le CCAS n’auront même pas besoin de faire l’avance au démarrage.


Publié le 07/05/2024 à 03:00 | Lu 1238 fois