Sommaire
Article publié le 07/01/2021 à 01:00 | Lu 4098 fois

Lutter contre l'isolement des ainés : un enjeu crucial du bien vieillir à domicile




La 5ème édition du Congrès Longevity a réuni le 1er décembre 2020, plus de 900 participants connectés (Covid-19 oblige). Elle a donné lieu à 24 conférences-débat sur la thématique du Grand Age, notamment sur des sujets cruciaux en cette période de crise sanitaire, comme par exemple, l’isolement des ainés. Voici les grandes lignes des interventions sur ce sujet.


Lutter contre l'isolement des ainés : un enjeu crucial du bien vieillir à domicile
La crise sanitaire a renforcé le sentiment de solitude et l’isolement, qui, contraint, participe à la perte d’autonomie des personnes âgées. La prévention de la lutte contre l’isolement est avant tout une prévention de la perte d’autonomie.
 
Cette table-ronde fut l’occasion de mettre en lumière quelques exemples réalisés sur les territoires. Par exemple, la démarche Monalisa a été extrêmement facilitatrice pendant la crise de la Covid-19. Mettre la question de la citoyenneté au cœur du dispositif est la vocation de cette démarche.
 
C’est d’abord un assemblage territorial réussi, une coordination, une coopération liée au volontarisme des acteurs qui partagent des valeurs. Par ailleurs, la CNSA a créé une cellule isolement pour construire avec Monalisa une politique publique concernant la lutte contre l’isolement des ainés.
 
La crise sanitaire a aussi fait naître la précarisation des ainés, dont le nombre a augmenté dans les centres d’hébergement et a vu émergé l’apparition de personnes âgées… dans la rue. C’est face à ce constat que le Samu social de Paris a créé la mission Interface, visant à lutter contre l’isolement des anciens et à les diriger vers des structures plus adaptées que les centres d’hébergement.
 
Né au début de la crise sanitaire, « Croix Rouge chez vous » est un dispositif d’urgence avec un numéro national pour venir en aide aux personnes confinées, vulnérables et isolées. Il s’agit non seulement d’un dispositif de soutien psychologique effectué par des bénévoles formés, mais aussi des livreurs solidaires qui pouvaient répondre à ce besoin de maintien du lien social.
 
Mais lutter contre l’isolement des personnes âgées, c’est aussi repérer les fragilités, un enjeu pour tous les acteurs citoyens.
 
Cet isolement a également mis en exergue, et ce pendant le confinement, l’importance de la personnalisation du parcours d’accompagnement du public âgé. L’enjeu s’est situé dans la coordination des territoires, dans le décloisonnement, dans une meilleure visibilité de ce qui
était proposé aux personnes âgées.
 
Pour autant, il reste de grands efforts à mener sur la rationalisation des guichets uniques, la lisibilité,
l’accompagnement et l’accès à l’information aux personnes qui en sont le plus éloigné…