Sommaire
Article publié le 13/02/2019 à 06:44 | Lu 1375 fois

Lucile Randon : la doyenne des Français fête ses 115 ans

Lucile Randon (Soeur André), la doyenne des Français depuis octobre 2017, vient de célébrer ses 115 ans -le 11 février dernier- dans sa maison de retraite de Toulon dans le Var.


Lucile Randon est née à Alès dans le Gard le 11 février 1904. Elle a donc connu deux guerres mondiales, les Trente glorieuses, les congés payés, la guerre d’Algérie, etc. Toutes ces révolutions sociétales et tous ces dramatiques évènements qui ont forgé la France ; qui font ce qu’elle est aujourd’hui.  
 
Au cours de sa longue vie, Lucile Randon a été tout à tour gouvernante chez un docteur marseillais, institutrice à Versailles chez la famille Peugeot avant d’entrer dans les ordres en 1944 (à l’âge de 40 ans) au sein de la maison des Filles de la charité à Paris. Elle se fera appeler Sœur André en hommage à son frère.
 
Pendant près de trois décennies, elle va s’occuper d’enfants défavorisés et de personnes âgées. Elle prendra sa retraite dans la Drôme et intégrera une maison de retraite en 1979 (les Marches de Savoie) à l’âge de 75 ans.
 
En 2009, elle est transférée dans l’établissement Sainte-Catherine de Labouré à Toulon. C’est là, qu’elle a célébré ses 115 printemps, toujours vêtue de son habit de soeur. Pour l’occasion, le maire (Hubert Falco, ancien ministre des personnes âgées) lui a décerné le diplôme de citoyenne d'honneur de la ville de Toulon.
 
Au total, Lucile Randon a vécu 45 ans de sa vie dans une maison de retraite. Ses deux souhaits pour 2019 ? Que les guerres s’arrêtent et que le bon dieu vienne la chercher… « Partir pour soulager les gens qui s'occupent de moi et pour que je puisse retrouver ma famille et mes amis ». Le fait est que Sœur André ne peut plus marcher et ne peut plus manger seule et que cette situation de dépendance lui déplait fortement.






Dans la même rubrique :
< >