Sommaire
Article publié le 30/11/2018 à 08:42 | Lu 767 fois

Les tarifs 2018 des maisons de retraite disponibles en ligne

Vous recherchez un établissement pour un parent dépendant et vous souhaitez savoir combien cela va coûter ? Le site internet pourlespersonnesagees.gouv.fr met à votre disposition un annuaire des établissements d'hébergement pour personnes âgées dépendantes (Éhpad) et des résidences autonomie en indiquant leurs principales caractéristiques, notamment, celles concernant les prix pratiqués en 2018.


Les tarifs 2018 des Éhpad (anciennement dénommés maison de retraite) et des résidences autonomie sont consultables sur l'annuaire du portail pour-les-personnes-agees.gouv.fr
 
Le prix moyen d'un hébergement permanent en Éhpad en 2017 était de 1.953 euros par mois. Cela signifie que la moitié des Éhpad facturait un prix mensuel inférieur à 1.953 euros et que l'autre moitié facturait un prix supérieur à 1.953 euros.
 
Ce prix prend en compte le coût de l'hébergement pour une chambre seule et le tarif dépendance correspondant au tarif GIR 5-6 (c'est-à-dire le prix minimum à payer par tous les résidents d'un Éhpad). Les écarts de prix entre les établissements peuvent être importants. Ainsi, 10% d'entre aux facturent un prix mensuel inférieur à 1.674 euros par mois et 10% facturent un prix supérieur à 2.819 euros.
 
Différents facteurs expliquent la variabilité des prix.
 
Le statut juridique : public : 1 818 euros ; privé non lucratif : 1 962 euros ; privé commercial : 2 678 euros ;
La zone d'implantation géographique : dans une commune rurale : 1 856 euros ; dans une ville isolée : 1 865 euros ; dans une ville-centre : 1 949 euros ; dans une banlieue : 2 223 euros.
 
Le prix d'une place en Éhpad en hébergement permanent est plus élevé dans des départements très urbanisées comme Paris, les Hauts-de-Seine, les Yvelines, le Val-d'Oise, l'Essonne, le Val-de-Marne, les Alpes-Maritimes et les Bouches-du-Rhône.
 
Et aussi : l'habilitation ou non à l'aide sociale, l'ancienneté du bâti, le nombre de places.
 
Plusieurs aides publiques peuvent venir diminuer le coût de la facture en Éhpad :
- l'aide au logement  ;
- l'APA (allocation personnalisée d'autonomie) en établissement ;
- l'ASH (l'aide sociale à l'hébergement).
- une réduction d'impôt pour les résidents imposables.
 
Depuis décembre 2016, la loi d'adaptation de la société au vieillissement oblige les Éhpad à transmettre leurs prix au moins une fois par an à la Caisse nationale de solidarité pour l'autonomie (CNSA) qui les affiche ensuite dans l'annuaire du portail pour-les-personnes-agees.gouv.fr afin de renforcer la transparence de l'information sur les prix pratiqués dans les Éhpad.
 
Les établissements doivent transmettre leurs prix au plus tard le 30 juin de chaque année et sont invités à les mettre à jour en continu à chaque changement. En 2018, 89 % des Ehpad et 68 % des résidences autonomie ont actualisé leurs prix affichés dans l'annuaire.

Source