Sommaire
Article publié le 17/06/2019 à 08:15 | Lu 1638 fois

Les seniors particulièrement touchés par l'augmentation du budget santé des Français

Un récent sondage réalisé par Opinion Way a mis en avant la forte augmentation du budget santé des Français en 2018. En moyenne, il aurait grimpé de 25 euros en moyenne par rapport à l’année 2018. Cependant, les seniors restent les plus touchés par cette augmentation puisque leur budget aurait augmenté, quant à lui, de 113 euros, atteignant les 958 euros de moyenne contre 845 euros en 2018.


Les seniors particulièrement touchés par l'augmentation du budget santé des Français
L’augmentation du reste à charge freine l’accès aux soins
Le plus gros problème qui se cache derrière cette augmentation des frais de santé, c’est bien qu’il concerne le reste à charge, c’est-à-dire les dépenses qui ne sont pas remboursées par la Sécurité sociale ou la mutuelle. Or, c’est justement parce que les Français ont de plus en plus de mal à avoir accès à une mutuelle de qualité que leur reste à charge augmente.
 
La conséquence directe d’une augmentation significative du reste à charge est une diminution de l’accès aux soins. Pour les seniors, cela se traduit immédiatement par une forte augmentation des risques d’accident et de maladies graves. Ainsi, trouver la complémentaire santé senior adaptée à ses besoins est devenu un enjeu de santé très important.

Les dépenses non prises en charge sont sacrifiées en première
Cette enquête réalisée par Opinion Way a révélé combien le budget des Français avait augmenté, mais également la conscience aiguë et parfois douloureuse qu’ils avaient de cette augmentation. Celle-ci se traduit souvent par une augmentation des dépenses non prises en charge et beaucoup de particuliers (56 %) ont renoncé à certains soins au cours de la dernière année.
 
La première dépense sacrifiée, pourtant essentielle pour les seniors, concerne l’achat de lunettes, de lentilles ou de prothèses dentaires et auditives. Ils sont 44% à y avoir renoncé en 2018. Un gros tiers (35%) a renoncé à se rendre chez le dentiste et 31% à consulter un spécialiste. Un quart des personnes interrogées a aussi renoncé ou ajourné l’achat d’un médicament et 13% ont choisi de renoncer à une hospitalisation faute de moyens.

Les Français tout de même attentifs à leur santé
Ce sondage révèle également que 16% des personnes interrogées ont franchi la frontière en 2018 pour aller se faire soigner. L’ensemble dessine une situation alarmante pour un système de santé autrefois accessible et égalitaire, mais qui semble aujourd’hui échouer à remplir sa mission auprès des publics les plus fragiles.
 
Néanmoins, les Français restent très attentifs à leur santé et ils sont très nombreux à avoir souscrit à des complémentaires santés pour prendre soin d’eux et parer à tous les risques. S’ils préféraient avoir accès à un système de santé public et gratuit plus efficace, ils n’ont désormais pas d’autre choix que de se tourner vers ces solutions pour bénéficier de la meilleure prise en charge possible, quels que soient leurs moyens.