Les rosés de l'été 2022, premier chapitre

C’est désormais un rituel, avec l’arrivée de l’été et de ses journées ensoleillées, nous assistons au retour des vins rosés. De nos jours, chaque région française tient à produire son rosé. Cette année, nous vous proposons -en toute logique- des vins de Provence mais également, quelques produits issus du sud-ouest ainsi que du pays d’Oc. Certains se parent du label « vin biologique » d’autres du label « HVE (haute valeur environnementale), le principal étant que ces rosés correspondent à vos attentes et vous offrent le plaisir de passer un moment agréable entre amis.





Des robes différentes, plus ou moins pâles, plus ou moins groseille ; la diversité est de mise dans la famille des rosés. Une diversité que l’on retrouve également dans les flacons : bordelaise, bourguignonne simple ou revisitée, bouteille fantaisie (difficile à ranger pour les cavistes), des étiquettes sobres et chic, des décors racoleurs, tout est possible désormais dans le marketing viticole.
 
Nous commencerons cette revue de détail par un AOC Côtes de Provence du domaine La Navicelle. Un vin certifié bio depuis 2014 et qui bénéficie depuis 2019 d’une remise en question totale de la production et des vendanges jusqu’à la vinification par Romain Magnanou, le chef d’exploitation.
 
Pour son millésime 2021, il a cherché la fraîcheur et la minéralité que l’on trouvait déjà depuis 2019. Issu de l’assemblage de grenache (45%), de tibouren (35%) et de mourvèdre (20%), La Navicelle 2021 est un vin gourmand dont la robe légèrement saumonée est particulièrement flatteuse.
 
Le nez délicat laisse venir des arômes  de pêches et de fleurs d’oranger. En bouche sa minéralité saline annonce des accords estivaux comme des poissons grillés, des côtelettes d’agneau ou des plats froids et épicés. Domaine La Navicelle, 16€ chez les cavistes.
 
Restons en Provence avec le Château Maïme Heritage 2021. Un Côte de Provence AOP qui fait partie des meilleurs domaines de cette région. Aux mains des mêmes propriétaires depuis 1996, le Château Maïme bénéficie d’investissements réguliers comme cette cave de vinification qui est équipée de cuves thermorégulées. Un avantage certain lors de la réception de la vendange.
 
Sous la houlette de Jean-Louis Sibran qui est l’œnologue du domaine, les vins de Maïme bénéficieront de la classification HVE (haute valeur environnementale). Grenache (45%), cinsault (45%) et syrah (10%), composent ce rosé qui se distingue par sa fraîcheur et sa finesse.
 
Issu d’une élaboration soignée, les vendanges sont réalisées de nuit afin de conserver au maximum la fraîcheur des raisins, ce millésime 2021 est une réussite qui comblera les amateurs de jolis rosés.
 
Avec une robe très pâle qui teinte à peine le verre, le Chäteau Maïmé dégage une bouche  de petits fruits rouges  et d’agrumes. Cet Héritage 2021 conviendra parfaitement à une soirée autour de grillades, de poissons crus ou dans une salade de fraises. En vente chez les cavistes ou en ligne au prix de 16,80€.
 
Provence toujours avec cette cuvée Claire 2021 du domaine de La Madrague. Un rosé qui s’articule autour de quatre cépages : grenache (65%), syrah (10%) et cinsault (25%) et qui est vendu 17,90 €. Un AOC qui bénéficie du label vin bio.
 
Une robe saumon qui est soulignée par une bouteille aux gravures diamantées et une sobre étiquette noire. Un vin à consommer frais qui s’accordera parfaitement avec des gambas grillées et de quelques tapas au coucher du soleil.
 
Avec l’Esprit Gassier, c’est l’esprit festif des vacances au soleil qui ressort immédiatement. Un flacon joyeusement décoré d’une sérigraphie représentant un soleil couchant sur une mer de rêve, l’Esprit Gassier est un rosé de copains.
 
Un AOP Côtes de Provence qui présente chaque année un épisode d’un « voyage en Provence ». Nous en sommes maintenant au 7ème Instant. Un rosé qui est un assemblage de grenache (43%), de cinsault (31%), de syrah (20%) et d’une part résiduelle de rolle et de cabernet sauvignon.
 
Une robe claire et une bouche d’agrumes sont les caractéristiques de ce Côtes de Provence. Pour l’apéritif autour d’un barbecue de brochettes épicées. L’Esprit Gassier est vendu 12,60 € chez les cavistes et dans la boutique en ligne.
 
Nous terminerons ce premier chapitre des rosés de l’été par un joli flacon venu du sud-ouest et du pays catalan. Le Petit Balthazar fait partie de ces vins de copains qui n’ont rien céder à la qualité ; il s’agit aussi du vin d’un homme qui aime les bons produits.
 
Cet homme, Pierrick Harang est un œnologue pour qui : « mes vins doivent me procurer des émotions tout en étant accessibles ». Un pari réussi puisque ce Petit Balthazar est proposé chez les cavistes aux environs de 6 euros. Ce rosé fait partie d’une gamme tous certifiés HVE et issus d’une agriculture Terra Vitis.
 
Cette gamme Balthazar comprend quatre collections : les Petit Balthazar, la Cuvée Balthazar, le Bio Balthazar et le Grand Balthazar. Pour son rosé, Pierrick Harang a choisi le cinsault. Un cépage qui privilégie la fraîcheur et la légèreté du vin.
 
Léger en alcool, 11%, ce rosé est un véritable vin de plaisir qui a bénéficié d’un élevage attentif avec une conservation à basse température. Une robe rose pâle qui suggère la légèreté, un nez de fruits rouge, une bouche fraîche et fruité, le Petit Balthazar est le rosé parfait pour les apéritifs et pour accompagner des grillades de poulpes et de gambas.
 
Parfait également pour mettre dans une salade de fraises. Un rapport qualité/prix parfaitement réussi. Le Petit Balthazar 2021, 6 € chez les cavistes.
 
Joël Chassaing-Cuvillier

Article publié le 07/06/2022 à 01:00 | Lu 1570 fois