Sommaire
Article publié le 20/11/2018 à 01:00 | Lu 1179 fois

Les nouveaux retraités et la retraite : le point avec l'Agirc-Arcco

L’Agirc-Arcco a récemment dévoilé les résultats d’une enquête inédite réalisée par OpinionWay auprès de 10.000 personnes parties à la retraite dans l’année. Résultats ? Une très large majorité aurait souhaité être informée de l’impact de leurs choix de vie sur le montant de leur retraite et plus des deux-tiers auraient (68%) auraient adapté leurs choix de vie, s’ils avaient eu connaissance de cet impact. Voici donc les grandes lignes de ce sondage.


Selon cette nouvelle étude -et sans trop de surprise d’ailleurs- c’est une fois à la retraite que les retraités mesurent l’impact direct que certaines situations de vie, que certains choix personnels ou professionnels peuvent avoir sur le montant de leur pension…
 
Par exemple, un travail à temps partiel, un congé parental, un changement d’orientation professionnelle, une création d’entreprise, un arrêt de travail, une expatriation… Oui mais voilà, dans tous les cas, il est trop tard pour changer les choses.
 
Ainsi, ces jeunes retraités considèrent pour une très large majorité (82%) qu’une information à l’époque sur l’impact des choix de vie qu’ils ont été amenés à prendre leur aurait été utile. Plus des deux-tiers (68%) auraient même adapté leurs choix de vie s’ils avaient eu connaissance de cet impact…
 
Par ailleurs, 65% des sondés indiquent avoir eu connaissance de l’impact qu’un temps partiel, un congé parental ou encore un congé sabbatique pouvait avoir sur la retraite. En revanche, les conséquences d’autres situations de vie ou de choix sont nettement moins connu !
 
C’est le cas par exemple, de la création d’entreprise, dont l’impact est a priori connu de seulement 48% des nouveaux retraités, du changement d’orientation professionnelle (47%), de l’expatriation (40%) ou encore du mariage : 28% seulement d’entre eux savent que le mariage ouvre des droits à la réversion, contrairement au PACS ou concubinage, qui n’en génèrent pas.
 
« Cette étude révèle un lien entre anticipation des choix de vie et niveau de retraite. Le simulateur et les autres dispositifs gratuits d’information que les régimes de retraite mettent à la disposition des actifs tout au long de leur carrière sont faits pour s’informer et visualiser concrètement les impacts des situations et choix de vie personnels ou professionnels sur leur retraite future. En anticipant, ils peuvent prendre en amont les aménagements qui s’imposent et ainsi aborder sereinement leur nouvelle vie de retraité » commente François-Xavier Selleret, Directeur général de l’Agirc-Arrco.
 
Autre point saillant de ce sondage : près d’une femme retraitée sur deux estime comme « important » l’impact généré sur le montant de sa pension de retraite d’un arrêt de travail pour maladie ou chômage (51% contre 39% pour les hommes), d’un travail à temps partiel (52% contre 20% pour les hommes) ou d’un congé parental (46% contre 15% pour les hommes).
 
Toujours selon cette intéressante étude, les jeunes retraités ont commencé à préparer leur retraite en moyenne à 53 ans… C’est un peu tard. De fait, ils recommandent plutôt aux jeunes actifs de s’y prendre une décennie plus tôt, vers la quarantaine.
 
Par ailleurs, cette enquête indique que plus de la moitié (58%) des nouveaux retraités se sont informés sur leurs droits de retraite après 55 ans, 29% cinq ans avant contre 13% avant 50 ans. Là encore, il faudrait s’y prendre avant ! Rétrospectivement, les jeunes retraités conseillent de commencer à s’informer à 42 ans en moyenne. Le premier conseil qu’ils donnent aux actifs est ainsi de s’y prendre tôt (36%) et de s’informer notamment via les sites internet des organismes de retraite (17%).
 
Une fois à la retraite, la grande majorité des nouveaux retraités considèrent que les démarches liées à la retraite sont simples, notamment la demande de retraite (74%), l’accès à un interlocuteur retraite (62%) et aux informations pour préparer son départ à la retraite (60%).
 
Grâce aux dispositifs d’information mis en place, par courrier ou en ligne, un large majorité (84%) des nouveaux retraités indique avoir réalisé une estimation de leur retraite avant leur départ : 31% entre 5 ans et 1 an avant et 36% la dernière année. Cette estimation leur a permis, pour 81% d’entre eux, d’avoir une idée assez proche du montant de leur retraite actuelle : conforme ou légèrement supérieure (51%) et légèrement inférieure (30%).
 
Les résultats soulignent, néanmoins, le besoin d’accompagnement et de conseils au moment de prendre leur retraite : 61% des nouveaux retraités considèrent qu’il n’est pas facile de préparer seul son départ à la retraite.