Sommaire
Article publié le 23/09/2020 à 01:00 | Lu 954 fois

Les dames, encore femmes : portraits des cinq sexagénaires du film




Le long-métrage (81 minutes) Les dames, encore femmes de Stéphanie Chuat et Véronique Reymond sortira sur les écrans le 25 novembre 2020. Portraits de ces cinq femmes seules (célibataires, divorcées, veuves) : Marion, Odile, Pierrette, Noëlle et Carmen.


Marion
Marion adore le théâtre, sa grande passion, mais elle a attendu la mort de son mari pour oser s’inscrire dans une troupe senior. Réaliste, elle s’accommode de sa vie en solo et sait qu’à son âge les choses ne viendront pas à elle, il faut provoquer le destin.
 
C’est pourquoi elle multiplie les activités : cours de danse, improvisation, thés dansants... Seul bémol: « Il n’y a pas d’hommes... dans n’importe quelle activité, les hommes sont absents ! Où sont les hommes ? ». Marion cherche, amusée, effrontée, légère : « On n’a plus rien à perdre ! »
 
Odile
C’est dans un joyeux appartement multicolore qu’Odile cohabite avec ses deux chiens, ses deux chats et son perroquet du Gabon. Divorcée depuis plus de vingt ans, sans enfants, elle est physiothérapeute et compte travailler de longues années encore.
 
Passionnée de photo animalière, elle passe des heures à traquer les bêtes dans leur habitat naturel. C’est par ce biais qu’elle s’est insérée dans un groupe de chasseurs, des frères pour elle. Plus de compagnon dans sa vie, les relations amoureuses l’ont blessée, déçue.
 
Malgré tout, Odile aime les hommes et garde l’oeil ouvert... Elle apprend surtout à relativiser... un des avantages de l’âge !
 
Pierrette
Pierrette est veuve depuis un peu plus d’un an. Femme de pasteur, elle a partagé tant de choses avec l’homme de sa vie qu’il est encore très présent dans ses journées. Musicienne, Pierrette joue du violon, enseigne la flûte à des enfants et fait partie de divers orchestres qui mobilisent une grande partie de son temps et lui permettent d’apprivoiser sa nouvelle vie.
 
Aujourd’hui, elle n’envisage pas de chercher l’amour, c’est encore trop tôt. Mais Pierrette est coquette, elle a toujours aimé la compagnie des hommes. L’amour viendra-t-il à elle...?
 
Noëlle
Noëlle est divorcée de longue date, sans enfants. Côté coeur c’est simple, les hommes de son âge ne la voient plus, elle se sent invisible. Pour cette féministe qui a eu une vie professionnelle riche et vécu plusieurs relations amoureuses très fortes, la solitude pèse.
 
Aujourd’hui, elle recherche la compagnie des hommes mais en douceur. Rencontrer quelqu’un, oui, mais pas à n’importe quel prix. Noëlle est une femme intelligente, elle analyse très bien sa situation. Mais elle a peur d’être abandonnée encore. Ça la freine.
 
Prudente, elle répond à une petite annonce parue dans le journal...
 
Carmen
Lorsque son mari l’a quittée après trente ans de mariage, Carmen a perdu quinze kilos en trois mois. Elle s’est sentie « comme une princesse à la rue ». Petit à petit, elle a dû apprendre à se gérer, ne sachant ni tenir un budget, ni payer les factures ou gérer les impôts...
 
Courageuse, Carmen s’est peu à peu autonomisée, tentant d’apprivoiser ses multiples phobies comme le vertige ou les angoisses nocturnes. Aujourd’hui, elle veut encore croire à l’amour car elle ne conçoit pas sa vie sans compagnon mais, jusqu’ici, pas de coup de coeur à l’horizon.
 
Carmen ne baisse pas les bras, elle rêve à son prince charmant...