Les Corbières s'invitent à notre table !

Regroupés en syndicat, les producteurs de l’AOP Corbières proposent désormais des vins soignés dans leur élaboration et, ce qui ne gâte rien, des flacons à l’esthétique particulièrement soignée. Pour cette livraison, les producteurs ont misé sur le noir des étiquettes au graphisme d’or et d’argent à l’exception du Château Ciceron cuvée In Memoriam d’un grand classicisme.



De ces cinq vins, deux bénéficient d’une médaille d’or au Concours Général Agricole 2022. Si nous le signalons, c’est tout simplement parce que cette récompense est l’une des rares qui bénéficie d’une reconnaissance universelle.
 
Nous commencerons par un vin médaillé d’or. Un flacon différent, plus élancé qu’une bordelaise classique, un nom qui claque, Roc de Bonelli et cette médaille d’or qui figure en bonne place : tout est fait pour attirer le regard de l’amateur.
 
Ce vin, cultivé au pied de falaises calcaires, associe à parts égales la syrah et le grenache avec un élevage différentié selon le cépage.
 
La robe grenat est soulignée de reflets violine et prend la lumière avec bonheur. Le nez puissant laisse apparaître des notes épicées et de cassis tandis que la bouche révèle immédiatement le soyeux des tanins.
 
Puissant mais sans âpreté, ses 14,5° restent très présents, ce Roc de Bonelli est un vin de caractère qui mettra en avant des viandes d’agneau grillées et des fromages de brebis ou des fromages persillés. Roc de Bonelli, Terroirs du Vertige  garde de 8 ans, 22€. 
 
Eole, Château Olivery 2021. Outre la syrah et le grenache, cet Eole adopte une touche de Carignan. Dans le verre, la robe est dense avec des reflets lumineux de pierre précieuse. Le nez, épicé, laisse deviner des notes de cassis et de cerises noires.
 
En bouche, la puissance de ses 14° révèle la richesse de sa mâche. Une belle plénitude avec une finale équilibrée. Parfait avec une côte de bœuf grillée et des fromages persillés.
 
Un vin gourmand que l’on peut garder une dizaine d’année en cave. Eole, 22€.
 
Château de Fontenelles, cuvée Renaissance. Ici encore, ce Corbières est structuré autour d’un assemblage de Syrah à 55% accompagné de 25% de grenache noir et de carignan mourvèdre en vieilles vignes à 20%.
 
Un vin qui a été récompensé par une médaille d’or au Concours Général Agricole 2022.
 
Sa robe grenat, très soutenue, laisse la place à un nez de cassis et de mûres. En bouche des tanins soyeux mettent en avant une structure élégante qui est le résultat du travail effectué en amont sur l’élaboration de ce vin. Un vin qui gagnera à être aéré quelques heures avant d’être bu.
 
Avec des grillades, de la venaison ou des fromages puissants. Un vin à conserver en cave quelques années. 15€.

Domaine La Cendrillon cuvée n°1. Décidemment, les Corbières recèlent de belles surprises à l’instar de la cuvée n°1 du domaine la Cendrillon.
 
Ce vin symbolise le changement de vision des vignerons du sud-ouest en général et des Corbières en particulier.
 
Alors que, pendant des décennies, la production locale se contentait de produire des « vins de table » vendus en vrac, une nouvelle génération s’est attelée à la fin du siècle dernier à élaborer des vins de qualité. Cela, afin de séduire une nouvelle clientèle consommant moins mais mieux.
 
Avec cette cuvée N°1 millésime 2016, le Domaine de La Cendrillon témoigne de cette volonté de faire du beau avec un assemblage de 50% de Mourvèdre, 25% de syrah et 25% de grenache. Sa robe dense et profonde aux reflets violine précède un nez complexe de petits fruits noirs et d’épices.
 
La bouche est toute en puissance avec une mâche riche et soyeuse. La longueur se fait sur des notes de fruits noirs et de cerises noires. Un vin complexe et élégant avec une belle structure qui peut être conservé une dizaine d’années. 
 
Issu de l’agriculture biologique la cuvée N°1 est disponible chez les cavistes au prix de 35€.
 
Château Ciceron, cuvée In Memoriam 2019. Voici un joli Corbières élaboré à partir d’assemblage de Syrah et de Grenache. Sa robe intense de rubis annonce un nez de mûres et de cassis. Souple en bouche, il dégage des notes de cassis et de cerises noires. Les tanins légers annoncent une finale agréable et fraîche toute en longueur.
 
Voilà un vin parfait pour un apéritif accompagné par un plateau de charcuterie et de fromages. Chez les cavistes au prix de 17,50€.
 
Joël Chassaing-Cuvillier

Publié le 02/02/2024 à 01:00 | Lu 1491 fois