Les Alpes japonaises et Whisky Mars, un whisky local

Komagane station, une petite gare improbable et une bourgade tout autant, voilà où se niche la Mars Shinshu distillery. Encore un whisky japonais me direz-vous... Certes, mais celui-ci a été produit pour la première fois en 1949 à Kagoshima. Après un arrêt en 1992 du à une désaffection des ventes, la production de Mars reprend en 2011.





Située dans le petit bourg de Komagane, Matsumoto étant la ville importante la plus proche, la distillerie Mars de Shinshu a été édifiée en 1985.
 
Situé au pied du mont Hoken et du Senjojiki Cirque, ce bourg est une destination touristique très prisée des Tokyoïtes le week- end. L’hiver, c’est les joies de la neige et, dès le printemps, les marches en montagne sont facilitées par le téléphérique de Komagatake qui permet un accès plus rapide aux chemins d’altitude.  
 
Située au cœur du Alps National Park, Komagane offre tous les plaisirs d’une ville de montagne pour qui chaque saison est une découverte. Outre l’ensemble de temples de Kozenji qui datent de 860 et qu’il faut absolument visiter, on pourra découvrir la maison de la famille Takemura qui a été construite au début de l’ère Edo (1603-1867).
 
Il s’agit d’un des bâtiments ruraux les plus anciens du Japon. Il voisine avec une maison de maître construite en 1921 et fut longtemps la mairie de Komagame. Mais le principal point d’intérêt se situe à 2.612m à l’arrivée du téléphérique de Komagatake.

C’est le Senjojiki Circus qui se laisse découvrir pratiquement à chaque saison. Mais attention, la température peut descendre jusqu’à -20° en janvier/février. Les Japonais sont de redoutables randonneurs et ne se laissent pas abattre par une météo peu engageante.
 
Entouré de sommets qui culminent à près de 3.000 mètres, le Senjojoki sera un parfait but de randonnée au printemps et à l’automne. La floraison riche au printemps ou des coloris incroyables en automne sera  la récompense du parcours en boucle depuis l’arrivée du téléphérique.
 
Les plus aguerris monteront jusqu’au col Ottosei-Iwa qui réserve un point de vue inoubliable. Un sentier escarpé qui demande néanmoins de bonnes chaussures de randonnées et non de simples running. 
 
Parmi les options, le choix de coucher en altitude et offert grâce à l’hotel Senjojiki qui est situé à l’arrivée du téléphérique à 2.600 mètres d’altitude. A mi-chemin du refuge et de l’hôtel de montagne, il dispose d’une capacité de 72 personnes qui se répartissent en 16 chambres. Deux chambres (à réserver) disposent de bain et de toilettes privées.

Pour les habitués des Onsen, deux bains de grande taille pour hommes et pour femmes sont à la disposition des voyageurs. Depuis le sommet du Komagatake on bénéficie d’une vue à 360° sur les Alpes japonaises et ses sommets à plus de 3.000 mètres.
 
Pour ceux qui préfèrent un peu plus de confort, l’hotel Ki No Kawa est parfait. Proche du départ du téléphérique, il est situé le long d’un petit torrent de montagne.  Ses onsen extérieurs jouxtent le torrent et offrent un moment de détente tout à fait bucolique. Des chambres traditionnelles ou européennes sont proposées au choix.
 
A partir de cet hôtel, de jolies balades sont aussi possibles. La visite du temple Kozen-Ji et de son parc est obligatoire. Fondé en 860 sous le règne de l’empereur Saiwa, il intègre un ensemble de bâtiment particulièrement préservé.
 
Grand centre religieux et culturel de la région, ce temple est lié à la secte Tendai qui dépendait du temple Enrakyu-Ji de Kyoto. Quant au parc qui sert d’écrin au Kozen-Ji, il recèle une collection d’arbres multi centenaires absolument remarquables.

Toujours dans le même périmètre, il ne faut pas manquer le passage par la maison rurale de la famille Takamura ainsi que l’ancienne mairie de Komagame. Deux bâtiments situés dans le même parc.
 
Datant du début de la période Edo (1603), la maison de la famille Takamura est sans doute l’une des plus anciennes maisons du Japon. Cette grande bâtisse est un témoignage important de la vie au Japon à cette époque. Dans le même parc, l’ancienne mairie de Komagame City témoigne de la modernité du Japon au début du XXème siècle y compris dans ce qui étaient des très petites bourgades.
 
Datant de 1921, cette demeure qui associe les architectures coloniale et renaissance est un aujourd’hui un musée. Qu’il s’agisse de la visite du Kozen-Ji ou des deux maisons historiques, celles-ci peuvent se faire à pieds depuis l’hotel  Ki No Kawa.

L’autre point d’interêt de Komagane réside dans sa distillerie. Depuis quelques années et l’engouement sans précédent pour le whisky japonais de nombreuses marques ont vu le jour. Ici, c’est la marque de whisky Mars qui profite des installations de la brasserie de bière Shinshu et qui y a créé sa propre distillerie.
 
Installée en pleine nature aux pieds des montagnes, elle profite d’une eau très pure et particulièrement douce. Après une première période de production dans les années 60 dans la région de Kagoshima, la renaissance de la marque Mars a finalement lieu dès 2013 dans cette distillerie de Komagate.
 
Un espace de dégustation et une boutique de vente permettront aux amateurs de découvrir la marque Mars qui comprend trois single malt. Lors d’un séjour au Japon prendre le temps de découvrir un moment de nature hors des sentiers battus est toujours un plaisir.
Joël Chassaing-Cuvillier
 
Se rendre à Komagane en train :
Depuis Tokyo Shinjuku Station : Chuo Line to Okaya Station et Lida Line to Komagane Station.

Hotel Ki No Kawa : www.kino-kawa.com

Article publié le 24/02/2022 à 01:00 | Lu 2194 fois




Twitter
Facebook