Sommaire
Article publié le 13/07/2021 à 09:59 | Lu 1005 fois

Le patient au coeur de la recherche médicale




La Recherche Médicale évolue vite et constamment. Si la finalité de cette recherche est le patient, en perçoit-il les priorités et l’utilité ? Quelles sont les attentes du patient et quels liens entretient-il avec le médecin ? Comment son avis, son ressenti, ses expériences et celles de ses proches sont-elles prises en compte ? Mieux appréhender une pathologie, développer des outils de diagnostic, mettre au point une prise en charge plus efficace, moins douloureuse, plus confortable…


Photo Louis Reed on Unsplash
Quelle que soit la teneur des projets en Recherche Médicale appliquée que la Fondation de l’Avenir soutient, son critère premier de sélection reste identique : l’intérêt immédiat du patient. C’est ainsi qu’elle a permis des avancées majeures dans de nombreux domaines. Elle les met d’ailleurs en valeur tous les deux ans, lors de la cérémonie des Trophées de la Fondation de l’Avenir, qui présente les pratiques de demain au bénéfice de tous.
 
Si les indicateurs de qualité puis d’expérience patient se développent ces dernières années, ces questions n’avaient pas été posées ainsi ni objectivées en matière de recherche. Ses missions sociales et ses observations ont conduit la Fondation de l’Avenir à créer le Baromètre Recherche Médicale, en confrontant l’avis du grand public et celui des médecins.
 
Mise en place de nouveaux traitements, optimisation de la prévention, amélioration du confort du patient, nouvelles pistes de recherche :  autant de sujets où l’implication des patients et leurs recommandations peuvent être importantes et favoriser la mise en œuvre de projets apportant une réelle plus-value. L'intégration des patients comme partenaires est en effet un objectif essentiel pour la Recherche Médicale !
 
D’ailleurs, les Français sont quasi unanimes : d’après le Baromètre Recherche Médicale 2020, la prise en compte de l’avis des patients et de leur entourage est un facteur d’amélioration de la Recherche Médicale pour une large majorité (90%) des Français.
 
Cette volonté d’être plus « entendus » par les acteurs de la Recherche Médicale contraste fortement avec l’implication des Français à des essais cliniques qui visent à identifier la façon la plus adaptée de comprendre, de prévenir, de diagnostiquer ou de traiter une maladie : parmi les répondants au à ce baromètre, seul un petit quart (24%) a déjà participé à une enquête sur la santé et 4% à un essai clinique.
 
Pour autant, les Français demandent massivement un accès aux résultats des essais cliniques quand les médecins sont plus partagés sur ce point (87% vs 72%). Une majorité des professionnels de santé privilégie l’éthique. Une éthique particulièrement soulignée par les médecins prêts à « brider » la Recherche Médicale au profit de cette dernière (55% contre 30% de la population).
 
Les Français et les médecins concluent : il est nécessaire de mieux expliquer l’impact de la Recherche Médicale et démontrer qu’elle répond à leurs attentes. Comprendre ce qui compose le paysage et la portée de la recherche pour mieux s’y inscrire est donc devenu une volonté largement partagée.
 
Les Trophées de la Fondation de l’Avenir et ses partenaires mettent en exergue des projets qui se fondent sur des situations, des besoins, des attentes de patients, pour proposer des innovations, des pratiques médicales, des solutions pour leur avenir en meilleure santé.
  
Pour sa première édition et compte-tenu du contexte sanitaire, deux vagues ont été conduites sur l’ensemble du territoire français, auprès de 1.002 Français âgés de 18 ans et plus et 300 médecins -129 généralistes, 171 spécialistes- entre le 17 et 29 janvier 2020, puis auprès de 1.002 Français âgés de 18 ans et plus, du 28 août au 4 septembre 2020, après le début de la crise sanitaire de la Covid-19.