Sommaire
Article publié le 07/02/2020 à 01:00 | Lu 575 fois

Le gouvernement travaille pour plus d'égalité entre les hommes et les femmes à la retraite

Dans une société qui vieillit et où l’égalité entre hommes et femmes -bien légitimement d’ailleurs- est devenue une véritable problématique à prendre en compte dans tous les domaines de la vie quotidienne, le gouvernement français a décidé de s’atteler à la tâche, lourde, de réduire les inégalités entre les hommes et les femmes à la retraite…


Le gouvernement travaille pour plus d'égalité entre les hommes et les femmes à la retraite
« Le système actuel des retraites ne corrige pas les inégalités entre les femmes et les hommes, pire, il les aggrave » indique le communiqué du gouvernement qui précise par ailleurs que les femmes « touchent 42% de moins que les hommes à la retraite ».
 
Dans ce contexte, qui n’est pas nouveau, de nombreuses mesures sont proposées dans le projet de loi (si décrié par ailleurs) : création de nouveaux droits avec la pension majorée dès le premier enfant, un minimum de retraites de 1000 euros accessible aux temps partiels (majoritairement féminins) ou encore, la possibilité de départ à taux plein jusqu’à trois ans plus tôt.
 
Des organisations de défense des droits des femmes ont appelé l’attention de la secrétaire d’État chargée de l’Égalité entre les femmes et les hommes (Marlène Schiappa) sur des points d’amélioration afin de garantir clairement que toutes les situations des femmes soient prises en compte. Elle les a consultées longuement.
 
Dans cet esprit, le gouvernement travaille sur de nouvelles pistes d’améliorations en matière de prévention et compensation de la pénibilité, notamment dans les métiers féminisés et de meilleure prise en compte des préjudices de carrière liés à la maternité et à l’éducation des enfants.
 
« Les prochaines étapes de négociation avec les partenaires sociaux et le débat parlementaire devront permettre de faire progresser l’égalité entre les femmes et les hommes à la retraite » conclut le communiqué du gouvernement. Affaire à suivre…