Sommaire
Article publié le 25/09/2018 à 01:00 | Lu 2142 fois

Le golf : un sport bon pour les seniors

Selon une étude menée en 2008 sur les golfeurs suédois par le professeur Bahman Farahmand, la pratique régulière de ce sport permettrait de réduire les risques de mortalité précoce de 40%. Une autre étude a été menée sur 55 sédentaires néo-golfeurs de 48 à 64 ans qui, durant cinq mois, ont joué 2 à 3 parcours par semaine. Au final, tous ont perdu du poids et amélioré leur taux de cholestérol.


Pour l’Organisation Mondiale de la Santé (OMS), « la santé est un état complet de bien-être physique, mental et social, et ne consiste pas seulement en une absence de maladie ou d’infirmité ». Pour atteindre cet état de bien-être, une activité physique est indispensable.
 
Le sport en est une. Le golf en est une. Outre le plaisir qu’offre une partie de golf, pratiquer ce sport va permettre de « prévenir des maladies qui peuvent arriver », comme le résume le professeur Gérard Saillant.
 
Dans les faits, Jouer un parcours de 18 trous, cela représente plus de quatre heures de marche, c’est un peu moins d’une centaine de coups à jouer, c’est une dépense énergétique douce et intense tout à la fois.
 
Selon une étude menée en 2008 sur les golfeurs suédois par le professeur Bahman Farahmand, la pratique régulière permet de diminuer les risques de mortalité précoce de 40%. Un bénéfice non négligeable de la pratique du golf. Une autre étude a été menée sur 55 sédentaires néo-golfeurs et jeunes seniors de 48 à 64 ans qui, durant cinq mois, ont joué 2 à 3 parcours par semaine.
 
À l’issue de cette expérience, tous avaient perdu de la graisse et avaient diminué la proéminence de leur abdomen. Ils avaient perdu du poids, et le rapport entre bon et mauvais cholestérol s’était sensiblement amélioré. Le golf permet aussi de lutter contre l’ostéoporose, il prévient également la dépression et il renforce la coordination.
 
Tous ces bienfaits permettent donc de réduire les risques de maladie, principalement cardiovasculaires. Cette activité physique est d’autant plus importante pour la santé que nous sommes pour la plupart sédentaires. De là à dire que le golf devrait être remboursé par la Sécurité sociale, il n’y a qu’un pas…
 
Le golf, sport à faible risque de blessure, est adapté aux pratiquants de tous âges. Il favorise donc le dialogue intergénérationnel et permet de combattre l’isolement. Maintenir ou rétablir le lien social est désormais un vrai enjeu de santé publique, un facteur clé pour rester plus longtemps en bonne santé.
 
Auparavant considérée comme une discipline « à part » (pour ne pas dire de "nantis"), le golf en France figure aujourd’hui au 4e rang des sports individuels les plus pratiqués et au 6e rang tous sports confondus, devant le rugby ou le handball.





Dans la même rubrique :
< >

Mercredi 14 Novembre 2018 - 01:00 Combattre la fatigue avec la chiropraxie