Sommaire
Article publié le 14/01/2020 à 06:21 | Lu 3000 fois

Le foie, un organe extraordinaire et méconnu !




Dans le cadre de la 13ème édition du Congrès “Paris Hepatology Conférence”, les hépatologues du monde entier lancent un appel à la mobilisation générale. Le cancer du foie, souvent dernière étape de maladies chroniques hépatiques est en passe de devenir le premier cancer au monde. Et pourtant, il est possible de le prévenir ! Le point sur ses différentes fonctions.


Le foie est un organe essentiel, dont les fonctions multiples et complexes sont pourtant mal connues du grand public. Il est à la fois la centrale énergétique de l’organisme et son usine de transformation biochimique, un centre de détoxification et un régulateur des hormones, sans oublier son rôle de sentinelle du système immunitaire. Petit tour d’horizon de quelques unes des fonctions du foie, parmi les plus de 300 qu’il exerce.
 
• Une sentinelle du système immunitaire. Très richement vascularisé, le foie reçoit le sang provenant de l’intestin, chargé de nutriments utiles mais parfois aussi de parasites, de bactéries ou de poisons. Il lui revient de laisser passer les uns et de refouler les autres et, en cas de besoin, d’alerter le système immunitaire. Celui-ci enverra alors des lymphocytes à la rescousse, des cellules spécialisées dans la lutte contre les agresseurs extérieurs.
 
• La centrale énergétique de l’organisme. Passé ce premier contrôle, le premier travail des cellules du foie consiste à transformer l’énergie que nous ingérons, à la stocker et à la libérer en fonction des besoins de l’organisme. Cette énergie provient essentiellement des lipides et des glucides, autrement dit des graisses et des sucres, nos principaux pourvoyeurs de calories.
 
• Une usine de transformation biochimique. Distributeur et régulateur de l’énergie, le foie joue aussi le rôle d’une usine de transformation biochimique. Utilisant l’énergie libérée par le raffinage des sucres et des graisses, ses cellules effectuent la synthèse de nombreuses protéines indispensable à la vie. C’est en particulier le cas de l’albumine, la protéine quantitativement la plus importante dans le sang, et dont la principale fonction est d’assurer la diffusion des autres protéines dans l’organisme.
 
• Un centre de détoxification. Autre série de fonctions essentielles du foie, il assure la détoxification des produits qui lui sont livrés à l’état brut, qu’il s’agisse par exemple de l’alcool ou des médicaments. Si ces derniers passaient directement dans le sang, sans avoir été transformés par le foie, nombre d’entre eux seraient soit inefficaces, soit de dangereux poisons pour nous.
 
Lire aussi : Nash de l'intéret des probiotiques

• Un régulateur d’hormones. Le foie régule aussi les hormones produites par d’autres organes (thyroïde, surrénales, testicules…) ; il en métabolise certaines pour les rendre plus efficaces ; il peut aussi en détruire d’autres, si elles sont en trop grand nombre.
 
• Un gestionnaire de déchets. Toute l’activité chimique du foie produit de nombreux déchets toxiques, qui sont éliminés dans les canaux biliaires et revalorisés dans un remarquable modèle d’économie circulaire, puisque cette bile chargée de toxiques servira ensuite à favoriser la digestion des aliments que nous ingérons !
 
Au vu de ce rôle majeur du foie, on comprend l’impérieuse nécessité qu’il y a à le maintenir en bon état de marche. C’est sans doute la raison pour laquelle il a développé une extraordinaire capacité d’autoréparation : quand une cellule hépatique meurt, elle est aussitôt remplacée par une nouvelle. Et si d’aventure il se produit un désordre pathologique, la régénération s’accélère !