Sommaire
Article publié le 22/09/2021 à 09:11 | Lu 2084 fois

Le complexe de dieu au Funambule Montmartre : Tartuffe est toujours là !




Mathias, jeune acteur récemment sorti du cours Florent, répète Tartuffe dans le rôle-titre aux côtés de sa meilleure amie Céline qui joue Elmire. Le metteur en scène a de cette pièce, et surtout des rapports entre les deux protagonistes, une vision très charnelle que le comédien peine à restituer.


DR
Pourquoi ? A la suite de quelques questions de son amie, Mathias accepte petit à petit de livrer son secret et de faire un retour sur un évènement douloureux de son adolescence…
 
Nous basculons alors alternativement d’un faux présent, où Tartuffe est un personnage de théâtre, à un vrai passé, où un homme de Dieu, bien réel celui-là, ne dédaignait pas non plus les plaisirs charnels.
Magie du théâtre, qui mélange à la fois passé et présent, réalité et fiction.
 
Mais l’auteur, Antony Puiraveaud, qui relate ici une histoire qui lui fut racontée, a choisi un ton distancié pour sa pièce. Si le sujet, très sérieux, rappelle un récent film de François Ozon, la manière en est toute autre, car l’humour revient toujours et même dans les moments plus tendus le rire n’est jamais bien loin.
 
Les acteurs, dans deux distributions en alternance, sont tous excellents. Théo Dusoulié, Lucille Bobet, Anne-Cécile Crapie et Jean-Marc Coudert pour la première distribution, Olivier Troyon, Léonie Duédal, Béatrice Vincent et Jean-Luc Voyeux pour la seconde.
 
Mention spéciale pour le comédien dans le rôle de Mathias, tantôt acteur adulte, tantôt Tartuffe qui se cherche et se trouve enfin ; tantôt adolescent qui s’étonne puis succombe sans résistance.
 
La mise en scène de Jean-Luc Voyeux est très fondue, avec utilisation habile d’un décor sommaire où une scène démarre alors que certains protagonistes de la scène précédente sont encore présents. Pour mieux souligner encore le lien entre passé et présent.
 
C’est une production de grande qualité de La Compagnie 172, dans la lignée de ce qu’on voit habituellement dans ce théâtre où on a toujours plaisir à se rendre : des thèmes sérieux mais traités avec humour, pour le plus grand bonheur de tous.
 
Alex Kiev
 
Théâtre Le Funambule-Montmartre
53 rue des Saules 75018 PARIS
Du 13 septembre au 8 décembre
Les lundis et mercredi à 19h (semaines impaires) et 21h (semaines paires)