Sommaire
Article publié le 06/05/2022 à 04:39 | Lu 1866 fois

Le Havre : la première résidence intergénérationnelle normande des Maisons de Marianne




Spécialisé dans l'habitat intergénérationnel solidaire depuis treize ans avec 35 résidences ouvertes et près de 4.500 résidents à travers le territoire, Les Maisons de Marianne viennent d’inaugurer au Havre (Seine-Maritime) leur première résidence normande, Le Blason, dans l’ancienne caserne de pompiers Dumé-d’Aplemont fraîchement réhabilitée.


Situé à proximité des transports en commun et des commerces, le bâtiment, ouvert sur la ville, bénéficie d’un emplacement de choix pour offrir aux résidents un cadre de vie unique et privilégié.
 
Plus concrètement, ce programme* comprend 81 appartements, du T1 au T4. Mêlant logements et espaces partagés en libre accès, il intègre également une galerie d’art de 500m² destinée à accueillir des événements culturels accessibles à tous.
 
Alors que les seniors représentent un quart de la population havraise (même situation un peu partout en France), cette nouvelle résidence s’annonce comme une « réponse au risque d’isolement favorisant le maintien à domicile des personnes âgées, tout en étant ouverte à d’autres populations, telles que
des personnes à mobilité réduite, des étudiants ou des jeunes actifs éligibles au logement social ainsi
que leurs familles ».
 
Les loyers se veulent abordables, « en dessous de ceux pratiqués par le marché » indique le communiqué de l’enseigne. Plus concrètement, Le Blason offre tous les équipements nécessaires en termes d'accessibilité et de sécurité (ascenseurs, portes automatiques, douches à l’italienne, etc.).
 
Par ailleurs, cette résidence bénéficiera de la mise en œuvre, par une animatrice dédiée, d’un projet
d’habitat participatif social et solidaire conçu avec et pour les résidents. Deux espaces partagés,
situés au rez-de-chaussée, permettront de faire vivre ce projet et stimuler le lien social.
 
Enfin, un grand salon ouvert sur le quartier permet d’accueillir des activités et des animations, tandis qu’un espace bien-être permet à des professionnels issus du tissu local de proposer des prestations aux résidents.
 
Ces derniers se verront également proposer des services d’aide à domicile (livraison de médicaments ou de repas) et des prestations gratuites de téléassistance ou de visites de courtoisie.
 
Comme le souligne Eric Vialatel, président fondateur Les Maisons de Marianne « l’art est un puissant vecteur de cohésion sociale qui favorise les rencontres humaines et l’inclusion socio-culturelle. C’est une ouverture sur le monde qui permet de s’évader du quotidien mais aussi de rassembler, de partager et de créer ensemble. L’intégration au sein de la résidence d’un espace culturel ouvert et accessible à tous, résidents comme riverains, répond à la philosophie du partage qu'incarnent Les Maisons de Marianne ».
 
*réalisé en partenariat avec le promoteur immobilier Nexity et le bailleur social Alcéane





Dans la même rubrique
< >

Vendredi 1 Juillet 2022 - 07:31 Cambriolages : les bons réflexes avant l'été


AD



ARTICLES LES +