Sommaire
Article publié le 13/04/2018 à 10:25 | Lu 2549 fois

La tyrannie du bien-vieillir : n'en fait-on point trop ? (livre)

Les éditions Erès viennent de publier La tyrannie du bien-vieillir du sociologue Michel Billé et du philosophe Didier Martz. Un ouvrage de 248 pages (14 euros) dans lequel les auteurs déconstruisent ce « nouvel asservissement quasi volontaire qui cherche à masquer la fragilité et la finitude humaine tout en servant les ambitions du capitalisme ».


La tyrannie du bien-vieillir : n'en fait-on point trop ? (livre)
Ce livre a déjà paru sur le marché il y a sept ans déjà. Il s’agit donc là d’une réédition qui est peut-être encore plus d’actualité de nos jours. En effet, depuis une quinzaine d’années, le concept du bien-vieillir s’est imposé dans le quotidien des quinquas et plus qui se doivent de manger sainement et faire de l’exercice afin de vieillir en bonne santé.
 
Oui mais voilà, n’en fait-on point trop ? Comme le souligne les auteurs de ce livre : « l’idéologie du bien-vieillir qui nourrit le marché de la silver économie et du transhumanisme vient manipuler nos esprits pour nous faire accepter une normalisation de nos comportements au moment de l’avancée en âge ».
 
Avec les années, l’injonction du « bien vieillir » s’est insinuée petit à petit dans nos mentalités au point de donner forme à notre rapport individuel et collectif à la vieillesse. « Vieillissez, mais vieillissez bien ! ». Avec bien entendu un revers de la médaille… En effet, si « bien vieillir » devient un projet personnel et politique auquel nul ne saurait déroger (un peu comme le politiquement correct d’ailleurs), vieillir mal a contrario devient une erreur, une faute, voire presque un délit vis-à-vis de soi-même et vis-à-vis de ceux qui auront à en assumer les conséquences !
 
Dans ce livre, les auteurs nous alertent sur l’influence de ce bien-vieillir dans la détérioration de la qualité de vie d’une grande partie des « vieux et des vieilles », considérés comme une charge et des conditions de travail de ceux qui doivent les soigner et les aider.






Dans la même rubrique :
< >

Mardi 4 Décembre 2018 - 01:00 Mieux comprendre le suicide des personnes âgées