Sommaire
Article publié le 02/01/2018 à 01:16 | Lu 1536 fois

La mairie de Cagnes-sur-Mer refuse l'union entre une femme de 42 ans et un homme de 80

Un officier d’état civil de la mairie de Cagnes-sur-Mer dans les Alpes-Maritimes a refusé d’unir Jean-Claude, 80 ans, à Deborah, 38 ans, compte-tenu de leur trop grande différence d’âge, indique un récent article du quotidien Nice Matin. Le fonctionnaire a expliqué qu’il doutait de la sincérité de cette union…


La mairie de Cagnes-sur-Mer refuse l'union entre une femme de 42 ans et un homme de 80
Jean-Claude, 80 ans, vit avec Deborah, 38 ans depuis deux ans. Récemment, après le décès de la maman de Jean-Claude, le coupe a décidé de se marier ; seulement voilà, la mairie de Cagnes-sur-Mer ne l’entend pas de cette oreille.
 
De fait, indique un récent article de Nice Matin, l’officier d’état civil a refusé d’unir ce couple à cause de leur trop grande différence d’âge, 42 ans, mais surtout, le fonctionnaire a expliqué qu’il doutait de la sincérité de cette union et a saisi dans la foulée, le procureur de la République…  
 
Jean-Claude est bien évidemment très remonté contre la décision de la mairie qui a par ailleurs convoqué les deux protagonistes afin de les interroger séparément sur leur rencontre, sur leur vie commune, sur leur relation, etc. Afin de se faire une idée sur les relations qui existent entre cet homme et cette femme. Toujours difficile de juger ce genre de situation.
 
De son côté, la mairie argue que Deborah, avant de devenir la compagne de Jean-Claude, était l’assistante de soin de la maman de son compagnon, qu’elle gardait à domicile et dont elle s’occupait au quotidien et qu’ils ont voulu se marier tout de suite après le décès de cette dernière. L’administration précise également que le couple souhaitait s’unir le plus vite possible sans en informer les enfants de Deborah…
 
Désormais, les deux tourtereaux vont devoir attendre deux mois pour recevoir la décision de justice sur leur union.