Sommaire
Article publié le 16/06/2020 à 03:00 | Lu 2248 fois

La disparition le week-end dernier de Marie-France Garaud illustre les fugues des patients Alzheimer




Finalement, l’ex-conseillère politique de Jacques Chirac âgée de 86 ans a été retrouvée sains et sauve. Mais cette « fugue » illustre parfaitement la problématique de certaines personnes atteintes de la maladie d’Alzheimer qui ont tendance à s’enfuir de chez elles. Des escapades qui peuvent s’avérer très dangereuses, voire fatales dans certains cas.


Marie-France Garaud est une figure incontournable de la politique française des années 70. Tous les baby-boomers et les seniors la connaissent. Elle a été conseillère des présidents Pompidou et Chirac. Dans la nuit de vendredi à samedi dernier, cette femme aujourd’hui âgée de 86 ans a disparu à bord de son 4X4 Toyota…
 
C’est le personnel de sa résidence où elle vit dans les Deux-Sèvres qui a donné l’alerte. Immédiatement, des recherches ont été lancées. Elle a été retrouvée assez rapidement par la gendarmerie samedi en fin de matinée. Elle marchait à pied à une quarantaine de kilomètres de chez elle.
 
Japon : un code-barres sur l'ongle des ainés en cas de fugue
 
C’est histoire se termine donc bien. Et c’est tant mieux. Mais elle illustre une véritable problématique concernant certains malades atteints de la maladie d’Alzheimer ; il semblerait que Mme Garaud soit également concernée par cette pathologie neurodégénérative.
 
En effet, les fugues (notamment en plein milieu de la nuit) sont assez courantes chez les patients atteints d’Alzheimer. Des fugues qui peuvent s’avérer très dangereuses si l’on ne retrouve pas ces personnes âgées assez rapidement…
 
Elles peuvent être victimes d’accident, mourir de froid, faire de mauvaises rencontres, etc. C’est la raison pour laquelle de nombreuses sociétés développent de nos jours des solutions de tracking notamment sur des montres ou des bracelets connectées.  
 
Aujourd’hui en France, on estime que près de 900.000 personnes sont atteintes par la maladie d’Alzheimer. Une pathologie qui concerne bien évidemment en premier lieu les malades, mais qui résonne également sur le quotidien des proches et des aidants. Surtout lorsque ces ainés fuguent…