La Canadienne Marie Beaulieu nommée par l'ONU pour ses travaux sur le vieillissement

Marie Beaulieu, professeur et chercheur à l’Université de Sherbrooke vient d’être sélectionnée comme l'une des leader en matière de recherche sur le vieillissement par l’Organisation des Nations Unies (ONU), c’est-à-dire l’une des cinquante leaders qui travaillent à transformer le monde pour en faire un meilleur endroit pour vieillir.





Cette reconnaissance souligne les réalisations extraordinaires de Marie Beaulieu dans le domaine du vieillissement en bonne santé.
 
Motivée par son désir de travailler pour et avec les aînés, de leur donner la parole, de les sortir d’une certaine invisibilité, elle contribue à faire de notre monde un endroit meilleur pour les personnes âgées.
 
Précisons que ce prix s’ajoute à une longue liste de reconnaissances qui lui ont déjà été octroyées tout au long d’une carrière exceptionnellement fructueuse. Ses recherches contribuent à améliorer la vie des générations actuelles et futures, à transformer notre monde.
 
Cette gérontologue travaille depuis 35 ans à sortir de l’invisibilité sociale les personnes âgées en situation de maltraitance. Ses recherches portent notamment sur la maltraitance envers les personnes aînées, la victimisation et l’insécurité de celles-ci ainsi que leur participation sociale.
 
Elle est titulaire, depuis 2010, de la Chaire de recherche sur la maltraitance envers les personnes aînées, financée par le Gouvernement du Québec. Marie Beaulieu est représentante à l’ONU de New York pour l’International Network for Prevention of Elder Abuse. À ce titre, elle participe notamment aux travaux sur les droits des personnes aînées qui sous-tendent une réflexion globale sur la possibilité de développer et d’adopter une convention internationale sur le sujet.
 
Pour rappel, l’ONU a déclaré la période 2021-2030 comme étant la « Décennie des Nations Unies pour le vieillissement en bonne santé ». Une belle occasion de rassembler les gouvernements, la société civile, les agences internationales, les professionnels, le monde universitaire, les médias et le secteur privé pour dix ans d'action concertée et collaborative afin d'améliorer la vie des personnes âgées, de leurs familles et des communautés dans lesquelles elles vivent.
 
Ces nominations font partie de cet élan qui vise à honorer cinquante leaders du monde entier qui s'efforcent de transformer le monde pour en faire un endroit où il fait bon vieillir.

Article publié le 26/09/2022 à 01:00 | Lu 1642 fois