Sommaire
Article publié le 22/05/2018 à 01:00 | Lu 1869 fois

L'Italie : deuxième "pays le plus vieux au monde"

Selon les derniers chiffres de l’Institut national italien de la statistique, l’Istat, l’équivalent de notre Insee, l’Italie a confirmé en 2017 son statut de deuxième « pays le plus vieux au monde » derrière le Japon. A noter également que depuis 2015, le pays est entré en déclin démographique, ce qui signifie qu’il perd des habitants chaque année.


On le sait, le Japon est le « pays le plus vieux au monde » avec une espérance de vie élevée associée à un nombre de naissances très faible et un refus catégorique de recourir à l’immigration. Le pays souhaitant conserver ses traditions et son style de vie (il faut savoir qu’il existe à Tokyo des bars interdits aux étrangers).
 
En revanche, ce que l’on sait moins, c’est que l’Italie est le deuxième « pays le plus vieux au monde ». C’est ce que confirment les derniers chiffres de l’Istat qui indique par ailleurs que l’Italie est entrée dans un déclin démographique depuis 2015.
 
Ce qui veut dire que désormais, chaque année, le pays perd un peu de sa population : 100.000 habitants entre 2016 et 2017. De fait, au 1er janvier dernier, le pays comptait 60,5 millions d'habitants dont 8,4% d'étrangers.
 
Tout comme au Japon, l’espérance de vie des Italiens est particulièrement élevée (même base globalement que le fameux régime crétois) avec 80,6 ans pour les hommes et 84,9 pour les femmes avec toutefois de fortes différences entre le sud et le nord mieux loti. Ainsi, alors qu’on peut vivre en bonne santé jusqu'à 70 ans en moyenne dans le nord, on atteint seulement les 52 ans en Calabre !
 
Le taux de fécondité, tout comme au Japon, est l'un des plus bas au monde avec 1,34 enfant par femme. Un chiffre qui descend à 1,27 au sein de la population italienne contre 1,95 au sein des étrangers.






Dans la même rubrique :
< >